•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première pompière de Brandon prend sa retraite après 28 ans de service

Chargement de l’image

Robin Chant a été la première femme pompier de la ville lorsqu'elle a commencé en 1994.

Photo : Liam Pattison

Radio-Canada

Après avoir ouvert la voie à de nombreuses femmes, Robin Chant, pompière paramédicale à Brandon pendant 28 ans, range son uniforme.

Alors qu’elle travaille maintenant dans une petite station, elle a été touchée de voir que ses collègues étaient nombreux à avoir fait le déplacement pour saluer ses nombreuses années de services. Je n’imaginais pas qu’il y’aurait foule, les gars sont venus de partout, explique Robin Chant.

Cependant, il n’en a pas toujours été ainsi.

Au début de sa carrière, elle a dû montrer à certains hommes qui ne voulaient pas travailler avec une femme qu’elle était digne de confiance. Il y’a eu des moments de tension ce qui m’a d’autant plus motivé à montrer que j’étais à la hauteur, se souvient-elle.

Ils m’ont sans doute testé plus qu’il n’aurait testé un homme, mais la plupart m'ont bien reçue, tient-elle à nuancer.

Son secret pour une bonne intégration a été de toujours chercher à devenir meilleure dans tout ce que cela pouvait impliquer en tant que pompier.

Un travail dur et gratifiant

Chargement de l’image

Robin Chant souligne qu'elle a dû travailler dur pour faire ses preuves dans ce milieu prédominé par les hommes, non seulement auprès de ses collègues mais aussi auprès du public.

Photo : Liam Pattison

Robin Chant étudiait l'anatomie et la physiologie à l'université lorsqu'elle a décidé de devenir ambulancière. Elle a ensuite intégré le Manitoba Emergency Services College à Brandon et pendant qu'elle y était, elle a développé une passion pour le service de lutte contre les incendies.Je savais que je voulais être plus… pas seulement une ambulancière, a-t-elle déclaré.

Pouvoir entrer, éteindre un incendie et sauver quelqu'un, soit sa vie, soit sa propriété, elle était intriguée par tous les aspects de la formation qui permettent de comprendre comment un feu se propage.

La culture a complètement changé au cours des 28 dernières années. À l’époque, je n'avais aucune idée qu'il n'y avait pas plus de femmes dans les pompiers, se remémore-t-elle.

« Aujourd’hui, personne n'est considéré comme une femme. Personne n'est considéré comme un homme. C'est juste que tu fais partie de l'équipe. »

— Une citation de  Robin Chant, première pompière à Brandon

Au moment où elle a pris sa retraite, trois autres femmes travaillaient à ses côtés.

J’ai fait des sacrifices et il faut s’y préparer, mais c’est très gratifiant, conclut-elle.

Avec les informations de Darren Bernhardt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !