•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terre-Neuve-et-Labrador abandonne la vaccination obligatoire contre la COVID

Le gouvernement provincial ne prolonge pas la directive entrée en vigueur il y a 6 mois.

Chargement de l’image

Des travailleuses de la santé à l'hôpital universitaire de Leuven, en Belgique, vérifient le 27 décembre 2020 que le dégel de doses du vaccin de Pfizer contre la COVID-19 qui se trouvaient dans un réfrigérateur a été effectué convenablement.

Photo : Associated Press / Frederic Sierakowski

Radio-Canada

La vaccination contre la COVID-19 ne sera plus requise à partir du 1er juin pour les employés de la fonction publique de Terre-Neuve-et-Labrador et d'autres travailleurs de la province. Le gouvernement provincial a annoncé jeudi qu’il levait la directive en vigueur ces six derniers mois.

Lors de l’annonce de la politique de vaccination en octobre dernier, le premier ministre Andrew Furey avait indiqué qu’elle serait révisée six mois après sa mise en application.

La mesure était entrée en vigueur le 17 décembre 2021. Elle était possible en vertu des dispositions de la loi provinciale sur la protection et la promotion de la santé.

Une preuve de deux doses de vaccin contre la COVID-19 était obligatoire pour oeuvrer dans la fonction publique ainsi que pour travailler dans les bars, les restaurants et les établissements qui desservent des populations vulnérables.

À compter du 1er juin, les employés de la fonction publique ne seront plus tenus d’être vaccinés contre la COVID.

L’exigence d’être vacciné se termine aussi le 1er juin pour les travailleurs des soins à domicile, des logements avec assistance, des soins à la petite enfance, des cliniques privées, des écoles privées, des établissements postsecondaires, ainsi que les ambulanciers et pompiers.

Taux de vaccination élevé

Au moment où la vaccination obligatoire pour ces travailleurs était entrée en vigueur le 17 décembre, la vice-première ministre Siobhán Coady avait indiqué que seulement 32 employés de la fonction publique avaient refusé de se faire vacciner sans avoir d’exemption médicale légitime.

Les personnes suspendues sans solde pour ne pas s’être conformées à la politique pourront retourner au travail dès mercredi prochain, selon un porte-parole du Secrétariat du Conseil du Trésor.

Dans un communiqué conjoint du Conseil des ministres et du ministère de la Santé et des Services communautaires de Terre-Neuve-et-Labrador, jeudi, on indique que l’exigence de vaccination n’est pas prolongée étant donné l’épidémiologie actuelle dans la province.

Selon les plus récentes données, qui datent de mercredi, il y a 13 personnes atteintes de COVID-19 qui sont hospitalisées à Terre-Neuve-et-Labrador, dont deux aux soins intensifs.

Dans la province, un peu plus de 92 % des résidents âgés de 5 ans et plus sont pleinement vaccinés contre la COVID.

La maladie y a fait 182 morts depuis l'apparition du virus.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.