•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 51e festival Folklorama à Winnipeg présente sa programmation

Des personnes dansent et jouent des instruments de musique traditionnels sur une scène.

La billetterie est officiellement ouverte (archives).

Photo : Folklorama

Le festival Folklorama revient du 31 juillet au 13 août à Winnipeg et regroupera 24 pavillons présentant des performances artistiques et culinaires multiculturelles du Manitoba.

À cause de la pandémie, le festival avait fermé ses portes pendant deux éditions consécutives. Pour le président du conseil d'administration, Richard Reif, c’est un soulagement de pouvoir de nouveau accueillir le public.

Lors de la première semaine du festival, 12 pavillons, aux quatre coins de Winnipeg, tels que les pavillons roumain, métis, irlandais ou ukrainien, donneront la possibilité aux visiteurs de s'immerger dans certaines des coutumes de leurs communautés.

Ils laisseront ensuite la place à 12 autres pavillons, la deuxième semaine du festival.

Les spectateurs pourront notamment titiller leurs papilles gustatives avec de la cuisine épicée du Pendjab, se désaltérer avec une pinte de bière belge ou allemande et découvrir des danses éthiopiennes, celtiques ou tamoules.

Le festival Folklorama promet du dépaysement à ses visiteurs depuis sa première édition, en 1970.

Un festival à deux objectifs

Le festival Folklorama vise la collecte de fonds annuelle pour la majorité des communautés présentes.

Les fonds versés dans un pavillon pendant le festival restent dans cette communauté et soutiennent des initiatives de programmation tout au long de l'année tels que des cours de langue, de la danse traditionnelle, un soutien à la transition vers l'immigration et, ce qui est encore plus important, des liens communautaires , explique la directrice générale du festival dans un communiqué de presse.

Elle ajoute que le fait que le festival accueille les visiteurs en personne cette année apporte une énergie particulière à ces cultures qui sont présentées avec fierté par leurs représentants.

Le port du masque sera encouragé par les organisateurs, mais il ne sera pas obligatoire. Aucune preuve de vaccination ne sera exigée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !