•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mekayla Bali recherchée aux États-Unis six ans après sa disparition en Saskatchewan

Chargement de l’image

La GRC de la Saskatchewan et la patrouille de l'État de Washington collaborent au programme Homeward Bound en vue de retrouver Mekayla Bali, disparue il y a six ans.

Photo : CBC

Radio-Canada

La GRC de la Saskatchewan et la patrouille de l'État de Washington ont mis sur pied un projet de collaboration en vue de retrouver Mekayla Bali, portée disparue il y a six ans.

Plus de six ans après la disparition de Mekayla Bali, la GRC de la Saskatchewan poursuit son enquête, en sollicitant l’aide de la patrouille de l'État de Washington, aux États-Unis.

Mekayla Bali avait 16 ans lorsqu'elle a disparu. L'adolescente a été vue pour la dernière fois le 12 avril 2016 à Yorkton, en Saskatchewan.

Mercredi, les deux entités ont dévoilé à Blaine, dans l'État de Washington, de nouveaux camions Homeward Bound à l'effigie de Mekayla.

Cette collaboration transfrontalière consiste à placer des photos de Mekayla sur des semi-remorques qui voyagent à travers l'Amérique du Nord dans l'espoir de générer des pistes pour aider à la retrouver.

Le programme Homeward Bound est une collaboration entre la compagnie de transport Kam-Way et l'unité des personnes disparues et non identifiées de la patrouille de l'État de Washington.

Le chef de la patrouille de l'État de Washington, John R. Batiste, espère que cette campagne d’information et de sensibilisation permettra de retrouver Mekayla. La photo de Mekayla sur les camions pourrait attirer l’attention du public et générer de nouveaux tuyaux ou observations, comme il l'explique.

Chargement de l’image

La GRC de la Saskatchewan et la patrouille de l'État de Washington collaborent en vue de retrouver Mekayla Bali, dans le cadre du programme Homeward Bound.

Photo : Police d'État de Washington

Des partenariats dans les affaires de personnes disparues se produisent régulièrement avec les États frontaliers et le Canada, mais ce n'est pas un processus automatique, a déclaré M. Batiste dans un communiqué de presse.

« Il faut du leadership, de la sensibilisation et des communications pour que cela se produise. »

— Une citation de  John R. Batiste, chef de la patrouille de l'État de Washington

Plusieurs pistes, toujours pas de résultat

Des recherches ont été menées à Vancouver, en Colombie-Britannique, mais aussi à Seattle, dans l'État de Washington, et à Portland, dans l'État de l'Oregon, depuis la disparition de Mekayla Bali.

La GRC a reçu près de 800 indications provenant du monde entier dans le cadre de cette enquête, affirme Robert Head, l’un des responsables du Groupe des crimes majeurs de la GRC en Saskatchewan.

« Il suffit d'une seule information clé pour faire avancer l'enquête et ramener Mekayla à sa famille. »

— Une citation de  Robert Head du Groupe des crimes majeurs de la GRC en Saskatchewan.

Les enquêteurs ont donné suite à ces tuyaux. Mekayla n'a pas été retrouvée et est toujours considérée comme disparue, a déclaré M. Head dans un communiqué de presse.

Selon la GRC, l'un des objectifs de cette campagne est de faire en sorte que le nom des personnes disparues soit encore mentionné dans les nouvelles ou exposé à la vue du public dans l'espoir qu'une personne qui aurait de l'information ou la verrait se manifeste.

Le programme Homeward Bound a été lancé en 2005 par Trooper Renee Padgett.

L'organisme a déjà travaillé sur la disparition de 32 enfants et jeunes disparus, dont 3 ont été retrouvés depuis.

Toute personne ayant des informations concernant la disparition de Mekayla est priée de composer le 1 800843-5678.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !