•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une candidate libérale se désiste après des attaques du NPD

Chargement de l’image

La candidature d'Audrey Festeryga a été dénoncée par le NPD.

Photo : Campagne d'Audrey Festeryga

Radio-Canada

La candidate libérale Audrey Festeryga s’est retirée de la course jeudi, dans la circonscription de Chatham-Kent–Leamington. Le Nouveau Parti démocratique a remis en question à plusieurs reprises la légalité de cette candidature.

Mme Festeryga avait remplacé au pied levé Alec Mazurek, qui s’était retiré après avoir reconnu qu’il avait utilisé des expressions dégradantes pour les homosexuels et les femmes sur les médias sociaux quand il était adolescent.

Le changement était survenu à la date limite pour l’inscription des candidats.

Le NPD soutient qu’Audrey Festeryga a réutilisé certaines signatures d’électeurs recueillies par M. Mazurek dans les documents d’inscription auprès d’Élections Ontario plutôt que d’obtenir les signatures de citoyens qui appuyaient sa propre candidature.

Jeudi, Mme Festeryga a annoncé dans une déclaration écrite qu’elle se retirait « en raison des attaques personnelles incessantes du NPD » et afin de protéger sa famille et sa réputation.

Je pense que les agissements du NPD représentent le pire style de politique a-t-elle ajouté, en visant notamment l’ex-député néo-démocrate Taras Natyshak, qui a demandé sa démission cette semaine.

Elle a soutenu que ces attaques sont précisément la raison pour laquelle il n’y a pas plus de femmes qui se présentent aux élections.

Les libéraux ont perdu quatre candidats depuis le déclenchement de la campagne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !