•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves de l’école D’Iberville initiés au combat d’archers

Des élèves sont assis avec leur masque de protection et des arcs. Ils écoutent un enseignant.

Des élèves de l'école secondaire D'Iberville de Rouyn-Noranda participent à des batailles d'archers dans le cadre de la concentration Spark.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Les élèves de la concentration spark de l'école secondaire D'Iberville ajoutent une corde à leur arc : ils peuvent maintenant faire du combat d'archers.

Le groupe est divisé en deux équipes. Chaque élève commence avec deux flèches et le but du jeu, c'est de toucher les cibles de l'équipe adverse ou les joueurs de l'équipe adverse pour faire des points et gagner la partie qui dure environ cinq minutes, explique l’enseignant en éducation physique Pascal Jacob.

Des sacs d'entraînement dans un gymnase.

Des élèves de l'école secondaire d'Iberville de Rouyn-Noranda participent à des batailles d'archers dans le cadre de la concentration Spark.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Tout au long de l'activité, les élèves portent un capteur pour calculer leur rythme cardiaque.

Pendant ma période, je veux que le plus d’élèves possibles puissent faire battre leur cœur le plus rapidement possible, pour avoir des bienfaits sur leur santé, sur leur bien-être, mais aussi sur leur réussite éducative, indique l'enseignant.

On peut faire monter notre battement de cœur en se faisant du fun. On se donne des défis de viser, par exemple, la tête du mannequin parce que c'est plus difficile, raconte Thomas Lachapelle, un des élèves.

Le programme de concentration spark permet aux élèves de faire du sport presque tous les jours à l'école.

On fait plein d'affaires : on fait du basket, du badminton, on va courir dehors, on travaille beaucoup le cardio, le cœur, énumère Niomi Freeman.

C'est pas juste des cours toujours en cours, toujours en classe assis, ça te permet de bouger. Il y a beaucoup d'hyperactifs dans le cours, on ne va pas se mentir et c'est vraiment bon pour ça, ça nous aide à la concentration, ajoute Nayla Patry.

Le combat d'archers est offert uniquement aux élèves de la concentration spark pour l'instant, mais tous les élèves pourraient éventuellement y avoir accès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !