•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transport collectif : 24,5 M$ de plus pour le boulevard Guillaume-Couture à Lévis

Un autobus de la Société de transport de Lévis

Le projet de transport collectif sur le boulevard Guillaume-Couture coûtera finalement 112,4 M$, estime Québec.

Photo : Radio-Canada

Jérémie Camirand

Le projet de transport collectif sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis coûtera plus cher que prévu, annonce le gouvernement du Québec.

Le coût passe finalement de 87,9 M$ à 112,4 M$, selon le ministère des Transports.

Une hausse qui s’explique par l’ajout d’une piste multifonctionnelle pour les cyclistes et les piétons et l’enfouissement de fils du réseau technique urbain, en plus de l’élargissement du boulevard déjà prévu.

C’est essentiellement une demande de la Ville [de Lévis] d’ajouter la piste multifonctionnelle et d’enfouir les fils pour tous les réseaux techniques urbains, a indiqué le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel, lors d’un point de presse jeudi après-midi.

Les travaux, qui débuteront cet été, devraient prendre fin en 2025.

Plus d’achalandage, moins de temps

Avec cet important investissement, le gouvernement québécois et la Ville de Lévis espèrent augmenter l’achalandage du transport collectif et offrir à ses usagers des gains de temps.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Deux tronçons de voie réservée seront déployés sur le boulevard Guillaume-Couture, à Lévis.

Photo : Ministère des Transports du Québec

Les prévisions du ministère des Transports suggèrent une hausse de l’achalandage de 22 % d’ici 2026, qui pourrait atteindre 26 % en 2036. Quant au temps gagné, les autorités gouvernementales mentionnent des gains progressifs, allant de 10 à 20 minutes, pendant la même période. Dans cette optique, Lévis ajoutera 25 heures de service supplémentaires à son réseau de transport en commun au cours des trois prochaines années.

Ce qu’on veut, c’est le rendre attractif, mentionne Michel Patry, vice-président du conseil d’administration de la Société de transport de Lévis, au sujet du transport collectif de la Municipalité.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !