•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une seule association représentera les foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick

L’Association francophone des établissements de soins spéciaux est fusionnée à son homologue anglophone.

Chargement de l’image

L'association dit que ses établissements membres abritent environ 70 % des lits de la province.

Photo : Reuters / Éric Gaillard

Radio-Canada

Il y a désormais une seule association pour représenter les foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick.

L’Association francophone des établissements de soins spéciaux (AFESSNB) est fusionnée à son homologue anglophone, l’Association des foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick Inc., où N. B. Special Care Home Association Inc., en anglais.

La nouvelle entité dit représenter les établissements qui comptent environ 70 % des places en foyer de soins spéciaux, c'est-à-dire plus de 5000 des 7230 lits de la province.

C’est sur une base volontaire que les propriétaires de centres de soins spéciaux peuvent adhérer à cette organisation, qui affirme qu’elle représente et défend tous les établissements et les pensionnaires.

L’association compte à présent plus de 300 membres, a mentionné son vice-président, Kevin Vienneau, dans un entretien jeudi à Fredericton. Il assure que le nouvel organisme sera bilingue et gardera son caractère francophone.

Chargement de l’image

Kevin Vienneau, vice-président de l'Association des foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick, le 26 mai 2022 à Fredericton.

Photo : Radio-Canada

Le nouveau conseil d'administration est formé de propriétaires et d'exploitants d'établissements de soins spéciaux.

Ce n'est pas sans fierté que nous remarquons que plus de 60 % des membres du conseil sont bilingues, tandis que d'autres sont capables de comprendre et de dialoguer dans une certaine mesure, déclare jeudi dans un communiqué Jan Seely, la présidente de l’Association des foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick.

Selon l’organisme, les foyers de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick font tous face aux mêmes difficultés de recrutement de personnel, et les hôpitaux sont débordés par les personnes qui attendent d'être transférées en centre de soins de longue durée.

Bruce Fitch, le ministre du Développement social du Nouveau-Brunswick, croit qu’il sera plus facile de travailler avec une seule association.

Avec des renseignements d’Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !