•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre nouvelles accusations déposées contre Yoan Derosby

Chargement de l’image

Yoan Derosby demeure détenu pour l'instant.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Chargement de l’image

Yoan Derosby, un jeune homme de 20 ans de Port-Cartier, fait face à quatre nouveaux chefs d'accusation. Il avait d'abord été arrêté le 15 mai à Port-Cartier et avait été accusé de possession de munitions et de substances explosives.

Yoan Derosby a comparu jeudi matin par visioconférence au palais de justice de Sept-Îles.

Selon un document judiciaire, il est maintenant accusé de quatre nouvelles infractions liées aux armes et aux explosifs qui auraient été commises entre le 1er janvier et le 15 mai 2022.

Le procureur du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Patrick Smith-Morin, estime que le dossier est maintenant finalisé et qu'il est peu probable que d’autres chefs d’accusation soient retenus contre lui.

Les nouvelles accusations

  • Avoir eu en sa possession une substance explosive avec l’intention de mettre la vie en danger.
  • Avoir, sans excuse légitime, eu en sa possession une substance explosive.
  • Avoir porté ou avoir eu en sa possession une arme dans un dessein dangereux pour la paix publique.
  • Avoir porté ou avoir eu en sa possession une arme en vue de commettre une infraction.

La semaine dernière, le jeune homme faisait face à un seul chef d’accusation, qui est maintenu, celui d'avoir eu en sa possession des munitions et des substances explosives, pendant que cela lui était interdit par une ordonnance.

Cinq chefs d’accusation pèsent donc maintenant contre lui.

Après une évaluation de son état mental, Yoan Derosby a été déclaré apte à subir son procès.

Du point de vue légal, l’aptitude d’une personne à subir un procès est évaluée en fonction de trois critères : sa capacité à comprendre ce qui se passe en cour, sa capacité à comprendre les peines et les dommages qu’elle pourrait subir ainsi que sa capacité à communiquer avec son avocat.

Après une demande de l’avocat Jean-Luc Desmarais, qui représente l’accusé, le juge a mentionné que Yoan Derosby allait subir une autre évaluation psychiatrique à l'Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel pour déterminer sa responsabilité criminelle.

En attendant son audience sur remise en liberté prévue le 27 juin prochain, Yoan Derosby demeure détenu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !