•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey universitaire : Judes Vallée quitte les Aigles Bleus de l’Université de Moncton

L'Université de Moncton devra se trouver un nouvel entraîneur-chef pour son équipe de hockey masculin. Judes Vallée a remis sa démission, mercredi, de son poste à la tête des Aigles Bleus.

Chargement de l’image

Judes Vallée dirigeait les Aigles Bleus au hockey masculin depuis juin 2017.

Photo : Radio-Canada / Pierre Richard

Chargement de l’image

« Ça n'a pas été facile comme décision. »

C'est un homme ému qui a confirmé la nouvelle à Radio-Canada Acadie. La réflexion a été longue, mais j'ai choisi la famille, déclare Judes Vallée.

Il tenait à se rapprocher des petits-enfants de sa conjointe. Quand tu as 30 ou 40 ans, il y a des choses que tu peux accepter pour la famille, explique le Sherbrookois d'adoption âgé de 54 ans. Mais, maintenant, les émotions prennent plus le dessus.

« C'est une décision difficile pour moi, car on avait commencé quelque chose de bien ici. Les gens ont été tellement bons pour moi, ici, en Acadie. C'était un rêve, pour moi, de diriger une équipe universitaire. »

— Une citation de  Judes Vallée

Nommé le 9 juin 2017 à la barre des Aigles Bleus, Vallée a aidé à la reconstruction du programme de hockey masculin. Sa fiche de 36 victoires, 62 défaites et 16 parties perdues en prolongation ne paraît peut-être pas reluisante de prime abord, mais le mentor a redonné du lustre sur le recrutement des joueurs de haut niveau.

Chargement de l’image

Judes Vallée a connu une première saison avec seulement trois victoires en 2017-2018. Puis, l'année suivante, sa formation remportait 14 victoires.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Ses efforts pour améliorer son équipe ont été reconnus en 2019, alors qu'il a été nommé Entraîneur de l'année du Sport universitaire de l'Atlantique.

J'ai donné le meilleur de moi-même. De la façon dont on a fini contre UNB, en demi-finale, c'est prometteur. On a créé une culture de travaillant et on a de bons jeunes. Je crois que la fierté est là, analyse l'ex-entraîneur.

Vallée n'a pas encore de projet en vue. Il aidera le nouveau patron à assurer la transition, pour le recrutement, notamment.

Une surprise pour l'organisation

Cette nouvelle a surpris tout le monde chez les Aigles Bleus.

C'est triste, c'est certain, lance Mika Cyr, attaquant chez le Bleu et Or. Il a été bon pour nous autres, pour le programme et pour moi. Il a fait un travail exceptionnel pour ramener le programme et on va s'ennuyer de lui.

Cyr ajoute que la présence de Judes Vallée a été un facteur important quand est venu le temps de choisir les Aigles Bleus.

Je lui ai parlé souvent et j'ai vu qu'il respectait ses promesses, ajoute-t-il.

Même son de cloche chez son coéquipier, le défenseur Denis Toner. On n'avait pas de soupçons qu'il pouvait partir, c'est un choc.

Cyr et Toner saluent sa passion du hockey ainsi que son dévouement envers le programme de hockey masculin.

Il a viré ça de bord, image Toner, qui souhaite que son remplaçant s'inscrive dans la continuité.

Chargement de l’image

Camille Thériault

Photo : Radio-Canada

De son côté, le porte-parole du groupe de relance des Aigles Bleus, Camille Thériault, était déçu d'apprendre le départ de Vallée.

« Après ses explications, je comprends mieux. C'est une perte pour le programme de hockey. Mais, il va devenir un ambassadeur pour les Aigles Bleus et ça nous aidera. »

— Une citation de  Camille Thériault, du groupe de relance des Aigles Bleus

L'arrivée de Judes Vallée, en 2017, coïncide avec la mise en place du groupe de relance, qui a comme mission de redonner du lustre aux Aigles Bleus, un fleuron de l'Université de Moncton qui battait de l'aile depuis quelques années.

Judes a su relever le programme, dit Camille Thériault. Surtout, ce qui m'impressionne, c'est qu'il a été cherché d'excellents joueurs qui sont aussi de bonnes personnes, de bons étudiants.

On ne sait pas quand l'Université de Moncton lancera son processus d'embauche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !