•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse fulgurante des cas de syphilis congénitale au Manitoba en 2021

Chargement de l’image

La hausse des cas de syphilis congénitale au Manitoba a pris de l’ampleur ces dernières années.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

De plus en plus de bébés manitobains naissent avec la syphilis congénitale, une maladie invalidante et potentiellement mortelle.

En 2021, le Manitoba a signalé 47 cas de syphilis congénitale. C’est presque autant que les 50 cas signalés dans tout le Canada en 2020, selon des données fédérales.

La maladie, peu présente dans la province quelques années auparavant, peut avoir des conséquences comme la méningite et la déficience intellectuelle.

Dans une entrevue, en 2018, un représentant en santé du gouvernement manitobain affirmait ne pas se souvenir d’un cas de syphilis congénitale en 50 ans.

La maladie est transmise par une mère infectée à son enfant. Elle peut être guérie, mais seulement avec des antibiotiques. Selon les autorités, dans plusieurs des cas recensés au Manitoba durant les dernières années, la mère consommait de la méthamphétamine ou d’autres drogues.

Les 47 cas recensés en 2021 représentent une hausse notable par rapport aux 36 cas recensés en 2020. Selon les données d’octobre 2020, l’Office régional de la santé de Winnipeg signalait 17 cas par rapport à 9, en 2019, et à 7, en 2018.

Les cas de syphilis chez les adultes ont aussi connu une hausse ces dernières années. Le Manitoba a recensé une augmentation de 537 % des cas entre 2016 et 2020, d’après les données de l’Agence de la santé publique du Canada.

Améliorer les soins prénataux

La hausse [des cas de syphilis] ne montre aucun signe de ralentissement, affirme la porte-parole en santé du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, Bernadette Smith, lors de la période de questions à l'Assemblée législative mercredi.

Mme Smith venait de présenter les dernières données obtenues par son parti après une demande d’accès à l’information.

« La syphilis congénitale est complètement évitable grâce à des soins prénataux appropriés. »

— Une citation de  Bernadette Smith, porte-parole en santé du Nouveau Parti démocratique du Manitoba

Mme Smith a demandé au gouvernement progressiste-conservateur d’améliorer les soins prénataux dans la province, pour prévenir les infections chez les nouveau-nés.

Une des mesures concrètes pourrait être d’engager davantage d'infirmières de santé publique, a-t-elle déclaré.

Lors de la période de questions, la ministre de la Santé du Manitoba, Audrey Gordon, a répondu que le gouvernement priorise l’embauche d'un plus grand nombre d'infirmières dans son réseau.

La ministre de la Santé mentale, Sarah Guillemard, a rappelé que le gouvernement progressiste-conservateur a dépensé 58,1 millions de dollars en prévention des problèmes de santé mentale et de dépendance, comme des programmes prénataux pour identifier les personnes à risque.

Avec les informations d'Ian Froese.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !