•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les animaux à risque ont été vaccinés au Zoo de Magnetic Hill

Chargement de l’image

Des employés vaccinent un jeune caribou au zoo de Magnetic Hill à Moncton.

Photo : Facebook/Zoo Magnetic Hill

Radio-Canada

La COVID-19 n’est pas qu’une problématique humaine. Les animaux aussi peuvent contracter la maladie et parfois en mourir. Le Zoo de Magnetic Hill, à Moncton, a suivi la tendance des autres zoos en Amérique du Nord et a procédé à la vaccination de ses animaux les plus à risque de contracter le coronavirus.

Le virus qui a tétanisé la planète depuis le printemps 2020 peut également affecter les bêtes domestiques et les pensionnaires de zoos. Les symptômes sont semblables à ceux qui frappent les humains, comme la toux, la fièvre, la fatigue, des éternuements, une perte d'appétit, une difficulté respiratoire, des vomissements ou la diarrhée, selon des informations du Gouvernement du Canada.

Tout comme chez les humains, la COVID-19 peut être mortelle pour les animaux.

Chargement de l’image

Un bébé tigre de l'Amour au Zoo de Magnetic Hill de Moncton.

Photo : Radio-Canada

Une pandémie a touché les tigres, les lions et les grands primates du zoo de Bronx, à New York, en avril 2020. Les bêtes ont été asymptomatiques, gravement malades ou sont décédées.

Le zoo pour enfants de Lincoln, dans l’État du Nebraska, a perdu trois léopards des neiges en novembre 2021 des suites de complications liées au coronavirus.

En entrevue à l’émission La matinale jeudi, la directrice du Zoo de la côte magnétique, Jill Marvin, a fait un rapport positif de la période de vaccination chez les animaux du jardin zoologique qui a débuté il y a trois semaines.

Le zoo de Moncton est parmi l'un des six établissements canadiens qui ont obtenu l'approbation de l'Agence d'inspection des aliments pour administrer le vaccin de la compagnie pharmaceutique américaine Zoetis. Le vaccin n'est pas encore disponible au niveau commercial.

La vaccination va bien

Il y a plus de 600 animaux de 73 espèces au zoo de Magnetic Hill. Plusieurs, mais pas tous, ont reçu une ou deux doses du vaccin depuis quelques semaines, affirme Mme Marvin.

Tout va bien jusqu’à maintenant , a informé la directrice.

Certaines espèces semblent plus à risque de contracter le virus, tels les félins, les ongulés comme le caribou, les primates et tous les animaux pouvant potentiellement avoir des contacts rapprochés avec les visiteurs, a expliqué Jill Marvin.

La méthode de vaccination est différente d’un animal à un autre, poursuit-elle. Pour le tigre, entraîné et habitué au contact humain, la procédure a été assez facile. Pour d’autres, comme le caribou, il a fallu lui injecter le produit à travers le grillage à l’aide d’une fléchette.

Si notre équipe de vétérinaires voit un animal qui a développé des symptômes, on va l’isoler des autres animaux. Heureusement, nous n’avons pas eu à le faire , poursuit la directrice, qui a rappelé que les consignes de distanciation physique et du port de masques ont été respectées pendant la pandémie de la COVID-19.

Dans les autres zoos canadiens

Chargement de l’image

Le Zoo de Magnetic Hill abrite 600 animaux et 73 espèces.

Photo : Radio-Canada

Au Zoo de Toronto, on a reçu 320 doses à administrer à 146 animaux, dont deux doses à deux ou trois semaines d’intervalle aux grands félins et aux grands primates.

La direction du Zoo de Granby a vacciné 90 pensionnaires, dont les gorilles, les grands félins et d’autres espèces plus susceptibles de contracter la maladie, comme les primates, les tigres, les jaguars, les léopards et quelques autres mammifères comme les pandas roux.

Au parc zoologique Assiniboine de Winnipeg, les vétérinaires ont planifié la vaccination auprès de 55 animaux plus vulnérables, ce qui inclut les tigres de l’Amour, les léopards des neiges et autres félins, les singes gibbons à mains blanches, les singes-écureuils et autres primates, les chameaux, les lamas et les chèvres, ainsi que les moufettes et les suricates.

Avec des informations de l’émission La Matinale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !