•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La toponymie pourrait encore mieux refléter l’histoire autochtone à Winnipeg

Chargement de l’image

Le boulevard Bishop Grandin fait notamment l’objet d’une demande datant de 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Durant la dernière année, la Ville de Winnipeg a entamé un processus de changement de nom de plusieurs parcs et chemins sur son territoire, dans le but de mieux refléter l’histoire autochtone. Certains experts croient que ce processus pourrait être amélioré.

La Division des relations avec les Autochtones de Winnipeg est à la barre de l’initiative Redécouvrir Winnipeg : concilions notre histoire.

Selon le site web de la Ville, l'initiative fait partie de l’effort de réconciliation municipal pour mieux représenter les contributions, l'histoire et les perspectives des Premières Nations, des Métis et des Inuit.

Un comité de bénévoles trie les demandes de changement de nom à partir d’une série de questions, dont celle de l’effet du nom actuel sur les communautés autochtones.

Les membres de la Division des relations avec les autochtones de Winnipeg, dont fait partie Danielle Carriere, disent que ce genre de processus est unique à Winnipeg. Je crois que c’est un progrès, estime-t-elle.

Je fais partie de la Division depuis près de huit ans et, le seul fait de voir la progression de la connaissance [de l’histoire autochtone] me donne de l’espoir, dit Mme Carriere.

« C’est l'occasion d'informer les gens [...] d’une manière qui n’aurait pas été envisagée avant la mise en place de ce processus. »

— Une citation de  Danielle Carriere, membre de la Division des relations avec les Autochtones de Winnipeg

Six des 14 emplacements qui ont changé de nom ou qui font l’objet d’une demande n’ont aucun lien avec l’histoire autochtone, ou ont pour seul lien qu'ils se trouvent sur le territoire du Traité no 1.

Tout Winnipeg est sur le territoire du Traité no 1, rappelle la professeure associée d’histoire autochtone à l’Université de Winnipeg Karen Froman.

Mme Froman est Mohawk des Six Nations. Elle affirme que le projet est problématique si des emplacements qui font l’objet d’une demande de nom n’ont aucun lien avec l’histoire autochtone.

Toutefois, elle salue le fait que la Ville s’engage à changer des noms qui ignorent l’histoire autochtone, comme celui qui aura lieu jeudi pour changer le nom du parc Wellington pour parc Theodore Niizhota Fontaine.

Karen Froman espère que le projet restera centré sur l’histoire autochtone.

« Si des projets demeurent centrés sur une vision coloniale [...] sans mettre de l’avant l’histoire autochtone, ils ne devraient pas être associés à la réconciliation. »

— Une citation de  Karen Froman, professeure associée d’histoire autochtone à l’Université de Winnipeg

Le nom Grandin toujours en révision

Le boulevard Bishop Grandin, nommé d’après un évêque qui a contribué à créer les pensionnats pour Autochtones, fait l’objet d’une demande de changement de nom, en révision depuis l’an dernier.

Peu de temps après la présence confirmée de 215 tombes anonymes à l’ancien pensionnat pour Autochtones de Kamloops en mars 2021, le maire de Winnipeg, Brian Bowman, avait affirmé sur Twitter qu’il soutenait lui-même le changement de nom du boulevard.

En septembre, Brian Bowman avait également participé à une cérémonie marquant l’ouverture du processus de changement de nom, selon des documents municipaux.

La Division des relations avec les autochtones de Winnipeg précise que le processus de changement de nom pour le boulevard Bishop Grandin est toujours en cours.

Ça n’arrive pas aussi vite que les gens le voudraient, mais nous voulons nous assurer que c’est fait de la meilleure façon possible, affirme Danielle Carriere.

Le bureau du maire Brian Bowman a déclaré à CBC/Radio-Canada que la Division en est encore à l’étape de considérer le changement et qu’elle travaille indépendamment du bureau du maire.

Le maire garde espoir que le travail [de la Division] va bientôt être terminé pour qu’un nouveau nom soit présenté au conseil municipal, écrit un porte-parole du bureau du maire dans un courriel.

Avec les informations de Sam Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !