•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un besoin criant de familles d’accueil au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Chargement de l’image

Selon le CIUSSS, 85 familles d'accueil doivent être dénichées pour subvenir aux besoins en protection de la jeunesse au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Bobby Hristova

Chargement de l’image

Le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CIUSSS) est à la recherche de familles d’accueil en protection de la jeunesse.

Selon la direction, 85 nouvelles places sont à combler et les besoins sont criants. Le manque de ressources est si grand que le CIUSSS parle même d'une situation critique.

La situation est actuellement critique et nous souhaitons recruter des familles d’accueil motivées qui ont envie de faire une différence auprès des jeunes, souligne Caroline Gaudreault, directrice de la protection de la jeunesse, par voie de communiqué.

Chargement de l’image

La directrice de la protection de la jeunesse dans la région, Caroline Gaudreault

Photo : Radio-Canada

Des familles d’accueil sont recherchées pour tous les groupes d'âge et dans tous les secteurs de la région. Une section a été ouverte sur le site Internet du CIUSSS où les personnes intéressées peuvent en apprendre davantage sur le rôle de famille d'accueil et les étapes à suivre pour s'inscrire.

L'an dernier, le CIUSSS avait lancé un appel à tous pour pallier les mêmes besoins. À l'époque, les besoins étaient cependant moins importants et une quarantaine de familles étaient recherchées.

La pénurie de ressources touche l’ensemble de la province.

On a toujours été très serrés dans le nombre de places. Là, le problème est plus criant. Il y a eu plus de signalements donc, ultimement, plus de demandes. Il y a des jeunes qui sont en centre de réadaptation et qui sont prêts à sortir ou sur le point de le faire et ça nous prend des ressources pour absorber tout ça, poursuit Caroline Gaudreault, qui ajoute que 20 à 25 jeunes sont prêts à sortir d'un centre de réadaptation pour joindre une famille d'accueil.

Le CIUSSS étudie divers scénarios, comme la création d’un foyer de groupe pour les adolescents.

Vocation

La présidente par intérim de l’Association des familles d’accueil du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Karine Tremblay, rappelle l'engagement des familles d'accueil et le dévouement dont elles doivent faire preuve.

Être famille d’accueil, c’est une vocation, à la base. C’est un travail qui exige 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, donc ce n’est pas évident de trouver des familles d’accueil pour héberger nos jeunes.

Avec Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !