•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La commission des jeux de hasard de l’Alberta dénonce un flot d’annonces « illégales »

Chargement de l’image

Les publicités sur les paris en ligne inquiètent aussi des experts de la santé publique qui soulignent les effets néfastes qu'elles peuvent avoir, particulièrement sur la santé du jeune public et sur des personnes qui se remettent d'une dépendance aux jeux de hasard et d'argent (archives).

Photo : Radio-Canada / Michael Aitkens

Radio-Canada

La Commission des jeux du hasard, de l'alcool et du cannabis de l’Alberta (AGLC) dénonce les annonces de paris sportifs qui se multiplieraient dans la province en toute « illégalité ».

Le marché des paris sportifs en ligne serait en pleine effervescence en Alberta, affirme l'AGLC, qui insiste surtout sur le fait que, selon elle, toutes ces annonces qui inondent le marché en mettant en vedette des célébrités se feraient en dehors de tout circuit légal.

Il est illégal d'offrir des paris aux Albertains qui ne sont pas réglementés. Les seuls paris sportifs légaux dans la province se trouvent soit via ce que nous proposons sur PlayAlberta.ca, soit via ce qui est proposé sur la marque Western Canada Lottery Sport Select, déclare Steve Lautischer, vice-président de l’AGLC.

Les choix des provinces

Le flot incessant de publicités intervient à la suite d’une modification de la loi fédérale l'été dernier, qui a légalisé le fait de parier sur un événement unique, alors qu'auparavant, les joueurs devaient parier sur plus d'un événement à la fois.

Cette modification de la loi fédérale a pour objectif d’attirer les parieurs canadiens et d'ainsi garder une partie des bénéfices au pays.

La loi donne cependant à chaque province le pouvoir de réglementer les paris sportifs sur son territoire, et ce, comme bon lui semble.

L’Ontario, par exemple, a commencé à offrir des licences aux sites de paris sportifs, alors qu’en Alberta, tous les paris (paris sportifs, loteries et jeux de casino) doivent passer par un service provincial créé à cet effet : Play Alberta.

Chargement de l’image

Au Canada, chaque province a le pouvoir de réglementer les paris sportifs sur son territoire (archives).

Photo : Shutterstock / Alexander Kirch

L’impact des paris sur la santé publique

Outre la question de la légalité, la multiplication des annonces vantant les paris inquiète certains experts en santé publique.

Psychologue clinique, professeur à la faculté des sciences de la santé de l'Université de Lethbridge et coordonnateur de la recherche à l'Alberta Gambling Research Institute, Robert Williams est préoccupé par l'impact que les publicités, particulièrement celles qui mettent en vedette des célébrités, pourraient avoir sur le jeune public

Cela tend à promouvoir une participation accrue des jeunes lorsqu'ils atteignent l'âge légal, a-t-il déclaré dans une interview à l’émission de CBC/Radio-Canada Calgary Eyeopener.

Selon la BBC, le Royaume-Uni, par exemple, a interdit aux célébrités, aux athlètes et aux influenceurs des médias sociaux qui attirent des jeunes de moins de 18 ans de participer à des réclames sur les jeux d'argent.

Les publicités peuvent également avoir des effets néfastes sur des personnes qui se remettent d'une dépendance au jeu, ainsi que sur les messages de santé publique exhortant les gens à limiter leur participation au jeu.

Ce n'est pas une chose positive, du point de vue de la santé publique, affirme à ce propos Robert Williams.

Il n'est pas illégal de faire de la publicité, mais vous devez regarder quelle est la situation dans son ensemble pour ce qui a trait au degré de réglementation des jeux d'argent en ligne, note pour sa part Debi Andrus, professeur adjoint de marketing à la Haskayne School of Business de l'Université de Calgary.

Il regrette que les entreprises de paris en ligne ne soient pas aussi strictement réglementées que les compagnies de tabac, de cannabis et d'alcool, alors que, comme l’alcoolisme ou n'importe quel type de maladie [elles] dévastent tout autant les familles.

La question de la sécurité des données bancaires a été également soulevée par Steve Lautischer de la Commission des jeux du hasard, de l'alcool et du cannabis de l’Alberta. Il n'y a vraiment aucune garantie pour leurs informations bancaires [des parieurs], a-t-il dit sur le ton d’une mise en garde.

Avec les informations de Taylor Simmoms

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !