•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle vocation de bar laitier pour une église d’Alma

L'extérieur de l'église et son clocher.

L'église Sainte-Marie-de-l'Ilse-Maligne date de 1938.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Un jeune entrepreneur de 23 ans a trouvé une façon originale de donner un nouveau souffle à l’église Sainte-Marie-de-l’Ilse-Maligne d’Alma : il est sur le point d’y aménager un bar laitier.

Vincent Lavoie a entrepris des démarches pour acquérir le bâtiment construit en 1938 et concrétiser son projet.

Le bar laitier, qui s’appellera Le Saint-Crème, offrira des produits de circonstance dont les noms feront un clin d’œil aux sacrements religieux. Une hostie sera aussi apposée sur chaque cornet de crème glacée.

« Le but, c’est vraiment d’avoir une expérience qui est intéressante et qui fait un clin d’œil à toute l’histoire de ce lieu. Ce sont des bâtiments remplis d’histoire. »

— Une citation de  Vincent Lavoie, promoteur
Chargement de l’image

Vincent Lavoie souhaite que la population s'approprie son nouveau commerce.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Les saveurs régionales seront à l'honneur comme le bleuet et la camerise. Un comptoir de mochis, une boule de pâte de riz farcie à la crème glacée, y verra aussi le jour.

Le jeune entrepreneur a déjà eu une compagnie de gestion immobilière et un commerce en esthétique automobile. Il travaille sur ce nouveau projet, évalué à 100 000 $, depuis un an et demi.

Chargement de l’image

Certains équipements sont déjà arrivés dans l'église pour le futur commerce.

Photo : Radio-Canada

Le bar laitier n’ouvrira que le 11 juin, mais il fait déjà saliver plusieurs citoyens, emballés par l’idée.

Le futur propriétaire de l’église voit grand et souhaite que d’autres commerces, plus touristiques, intègrent prochainement les lieux.

On a un quartier qui est patrimonial, proche des attraits touristiques. C’est vraiment ça qu’on veut exploiter et c’est ça qui m’intéresse. Je veux que l’église reste au cœur du projet, explique l’entrepreneur.

Chargement de l’image

Vincent Lavoie est sur le point d'acquérir l'église Sainte-Marie-de-l'Ilse-Maligne.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

L’agent pastoral Steeve Tremblay assure que l’apparence de l’église va demeurer la même. Il se réjouit, car le bâtiment continuera de desservir la communauté, même si c'est d'une autre façon.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !