•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de places de stationnement prévues à la maison des aînés d’Alma inquiète

La Maison des aînés d'Alma en construction

La Maison des aînés d'Alma est en construction.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Le stationnement adjacent à la future maison des aînés d'Alma soulève des préoccupations puisque le nombre de places prévues n'est pas suffisant pour accueillir les véhicules de tous les résidents, visiteurs et employés à certains moments de la journée.

La situation inquiète le personnel et les citoyens du quartier, qui doivent vivre avec la présence des véhicules des travailleurs dans les rues avoisinantes du bâtiment en construction. Certains déplorent avoir du mal parfois à sortir de leur cour en raison du flot de circulation.

Chargement de l’image

Le président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Olivier Côté, attend plusieurs réponses du CIUSSS.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Il faut faire des pieds et des mains pour essayer d'attirer les gens, de s'assurer qu'on a des conditions de travail qui sont acceptables, mais quand on n’est pas capable de répondre à des questions de stationnements, c'est sûr que ça risque d'être problématique à ce niveau-là, a commenté le président du Syndicat du personnel paratechnique des services auxiliaires et de métier de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Olivier Côté.

Un stationnement de 64 places

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean précise que 64 places de stationnement sont planifiées pour la maison des aînés d'Alma et que le besoin projeté lors de la période la plus achalandée (changement de quarts/de jour) est d’une centaine de places de stationnement. Ce besoin projeté ne prend cependant pas en compte toutes les mesures de transport durable.

Le président du Syndicat ne comprend pas pourquoi ce type de projet ne soit pas adapté à la réalité de son milieu. Selon lui, cette avenue éviterait ce genre de problématique.

« Souvent, on le voit, ce sont des projets qui descendent clé en main, mais ça ne représente pas toujours la réalité locale. C'est un peu ça l'objectif aussi, et nous ce que l'on dit, c'est de consulter les gens sur le terrain pour être capable d'atterrir à des projets qui sont intéressants et qui sont attractifs pour tout le personnel, les employés et la communauté aussi. »

— Une citation de  Olivier Côté, président du Syndicat du personnel paratechnique des services auxiliaires et de métier de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Un comité a d’ailleurs été mis sur pied par le CIUSSS pour trouver des solutions au manque d'espaces de stationnement. L'organisation rappelle cependant que la philosophie derrière la construction des maisons des aînés est de favoriser l’utilisation d’un mode de transport alternatif à l’automobile solo.

Le Syndicat espère que des solutions soient mises de l’avant, notamment avec l’aménagement des horaires de travail, pour éviter la cohue dans le stationnement.

Peut-être que ce sera de décaler certaines entrées ou sorties de travail pour éviter un engorgement quand il y aura les échanges au niveau des membres du personnel. Présentement, c'est toujours un peu le nerf de la guerre, le budget. Est-ce qu'il y a un budget qui est alloué à ça pour être capable d'avoir un agrandissement des places de stationnement? Est-ce qu'il y a eu des ententes avec la Ville d'Alma? Présentement, on ne peut pas me le confirmer, conclut Olivier Côté.

D'après le reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !