•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort suspecte à Laval : l’ex-combattant UFC Eduardo Larenas accusé de meurtre

Chargement de l’image

Le Service de police de Laval a installé un poste de commandement mobile devant la résidence du quartier Sainte-Rose.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

L'homme qui affirme avoir été la cible d’un braquage à domicile en compagnie de sa femme dans la nuit de mardi, à Laval, a été accusé de meurtre après la découverte du corps d'un de ses présumés agresseurs dans sa résidence.

L’ex-combattant de l'UFC [arts martiaux mixtes] de 42 ans, Eduardo Icho Larenas, devra répondre à une accusation de meurtre non prémédité, tandis que sa femme, Gladys Rosana Lopez, 50 ans, est, elle, accusée de complicité après les faits.

L’homme et la femme avaient contacté les services d’urgence dans la nuit de mardi pour signaler qu’ils avaient été la cible d’un braquage à domicile dans leur résidence de la Place du Cormoran, dans le quartier Sainte-Rose, à Laval.

Affirmant avoir été ligotés par cinq agresseurs qui les auraient séquestrés pendant des heures, ils avaient expliqué aux policiers être parvenus à s’enfuir après qu’Eduardo Larenas eut réussi à se défaire de ses liens et à neutraliser l’un des assaillants. Les membres du couple ont trouvé refuge chez des voisins, où ils ont appelé la police.

Chargement de l’image

Le Service de police de Laval a rapidement confié l'enquête à la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Sur place, les policiers ont découvert le corps sans vie d’un jeune homme. Considérant qu’ils avaient affaire à une mort suspecte et soupçonnant l’implication du crime organisé, les policiers de Laval ont confié l’enquête à la Sûreté du Québec.

Si la version des faits présentée par les victimes pouvait laisser croire à un braquage suivi d’un cas de légitime défense, le récit du couple n’a cependant pas résisté à l’examen des enquêteurs de la Sûreté du Québec, qui ont finalement accusé mardi après-midi Eduardo Larenas d’avoir tué le jeune homme, et sa femme Gladys Rosana Lopez, de complicité après les faits.

Le couple a comparu devant le tribunal par téléphone hier après-midi avant de se présenter en personne aujourd’hui au palais de justice de Laval.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.