•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y aurait de plus en plus d’infirmières suppléantes en Alberta, selon un syndicat

Chargement de l’image

Services de santé Alberta explique avoir recours aux infirmières suppléantes quand il n'y a plus d'autres choix.

Photo : Services de santé Alberta/Leah Hennel

Radio-Canada

Les hôpitaux albertains font de plus en plus appel aux agences de recrutement pour satisfaire leurs besoins urgents de main-d'œuvre, selon le syndicat des Infirmières unies de l'Alberta (UNA).

Celui-ci note que l’embauche d’infirmières voyageuses est davantage utilisée dans certains des plus grands hôpitaux urbains de la province. Cela démontre qu’il y a un vrai problème [et] qu’il y a un très sérieux manque de personnel, indique le directeur des relations de travail du syndicat, David Harrigan.

Le recours à des agences de recrutement pour trouver des infirmières est chose courante dans le nord de l’Alberta depuis des années, ajoute David Harrigan. Mais, désormais, des hôpitaux dans la région centrale de la province doivent aussi faire appel à ces agences pour recruter du personnel.

Presque tous les établissements importants ont des infirmières suppléantes, ajoute David Harrigan.

Présentement, les unités d’urgences et de soins intensifs du Centre Medical Foothills, à Calgary, et de l’Hôpital de l’Université de l’Alberta, à Edmonton, doivent satisfaire leurs besoins de personnel avec des infirmières temporaires travaillant pour les agences.

C’est une solution terrible au problème, car c’est beaucoup plus coûteux, souligne M. Harrigan.

Près de 200 infirmières diplômées, infirmières auxiliaires autorisées ou aides-soignantes fournies par des agences de recrutement sont sous contrat avec AHS. Selon le syndicat, ces personnes travaillent dans les hôpitaux et les centres de soins continus de la province.

AHS a répondu à une pression accrue sur son personnel en utilisant certaines stratégies, dont le redéploiement de ressources vers des zones avec de plus grands besoins [....] , des appels aux employés pour effectuer des heures supplémentaires, le recrutement de retraités et l’embauche d’étudiants d’en dehors de la province, écrit sa porte-parole, Kerry Williamson, dans une déclaration envoyée à CBC/Radio-Canada.

Le personnel sous contrat est amené dans la province temporairement dans les zones où nous avons épuisé toutes nos options, précise-t-elle. Le personnel vacataire n'est jamais utilisé en préférence au personnel qualifié disponible.

Le personnel des agences de recrutement vient en majorité de l'extérieur de l’Alberta.

Avec les informations de Jennifer Lee

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !