•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Québec lance l’appel d’offres du « cerveau » informatisé du tramway

Chargement de l’image

Voici un exemple d'intégration du tramway à la rue de la Couronne. (Archives)

Photo : Ville de Québec

Chargement de l’image

Après le matériel roulant et les infrastructures, la Ville de Québec a lancé mercredi un nouvel appel d'offres dans la conception de son projet de tramway : les systèmes d'exploitation et de mobilité (SEM).

Il s'agit du cerveau central du tramway, résume Benoit Carrier, directeur de la conception et de l’intégration du système de transport à la Ville de Québec : un ensemble d'équipements responsables de la communication et de la transmission de données entre les systèmes informatiques.

La communication des SEM sert notamment au partage d’information avec les voyageurs, à la sécurité des usagers de la route, à la perception des titres de transport ainsi qu'à la gestion de la mobilité des autres modes de déplacement, incluant les services d’urgence, a-t-il expliqué lors d'une présentation technique, mercredi.

Chargement de l’image

Le tramway devra s'arrimer avec Nomade, l'application utilisée par les usagers du RTC.

Photo : Radio-Canada

Ces systèmes permettront par exemple aux chauffeurs du tramway de connaître l'état du réseau routier en temps réel. L'usager ne verra pas la différence toutefois, car ces systèmes seront tout simplement intégrés à l'application existante du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Nomade.

L'appel d'offres lancé mercredi vise à recourir aux services d'une firme spécialisée qui intégrera les différents systèmes et à se procurer un logiciel pour gérer le tout.

La firme en question sera appelée à travailler avec les soumissionnaires responsables de la construction du matériel roulant et des infrastructures, qui n'ont pas encore été sélectionnés.

Cette nouvelle composante ne devrait pas occasionner de dépenses imprévues, puisque le coût des SEM faisait déjà partie des prévisions de la Ville.

Les soumissionnaires ont jusqu'à septembre pour déposer leurs propositions.

Avec la collaboration de Louise Boisvert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !