•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourrez plus facilement supprimer vos données d’une application sur l’App Store

Chargement de l’image

Les développeurs d'applications mobiles iOS ont eu plusieurs périodes de grâce pour mettre en place les nouvelles règles d'Apple.

Photo : Getty Images / ymgerman

Radio-Canada

Les développeurs d’applications mobiles sur iOS ont jusqu’au 30 juin prochain pour faciliter la tâche aux utilisateurs et utilisatrices qui souhaitent supprimer leur compte ou leurs données personnelles stockées sur une application.

Il est insuffisant de ne fournir que la possibilité de désactiver temporairement ou de désactiver un compte. Les personnes devraient pouvoir facilement supprimer le compte ainsi que leurs données personnelles, peut-on lire sur une note aux développeurs sur le site d’Apple (Nouvelle fenêtre).

Les internautes pourront donc trouver sans trop chercher des options pour supprimer leur compte ou encore leurs données personnelles d’une application.

« La suppression d'un compte le fait disparaître des dossiers du développeur, ainsi que toute donnée associée au compte que le développeur n'est pas légalement tenu de conserver. »

— Une citation de  Extrait d'une note sur le site des développeurs et développeuses d'Apple

En offrant cette possibilité, les utilisateurs et utilisatrices peuvent mieux contrôler les données personnelles partagées, ajoute-t-on.

Plusieurs reports

Cette règle a d’abord été annoncée en 2021 lors de la conférence des développeurs WWDC d’Apple, mais leur mise en vigueur a été reportée plusieurs fois par le géant.

Le groupe Facebook (aujourd’hui devenu Meta) s’y est d’abord opposé sur la place publique, mentionnant que la collecte de données pour des fins de ciblage publicitaire était très utile, notamment pour les petites entreprises, plus vulnérables, surtout en temps de pandémie.

Apple souhaitait aussi éviter de trop attirer l’attention alors que l’entreprise était en pleine audition avec le Congrès américain pour des accusations d’abus de position dominante, selon The Verge.

Maintenant que les audiences sont passées, l’entreprise à la pomme juge que les développeurs ont eu suffisamment de temps pour s’adapter à ses nouvelles règles. Tout indique que la date butoir du 30 juin ne sera pas reportée de nouveau.

Apple tiendra sa prochaine conférence des développeurs WWDC du 6 au 10 juin 2022.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !