•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recensement des sans-abri de retour dans les rues de Winnipeg

L’exercice permet d’élaborer des programmes d’aide, notamment.

Chargement de l’image

Un rapport avec les données du recensement sera publié en octobre. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Radio-Canada

Pour la première fois depuis quatre ans, un recensement des sans-abri est effectué à Winnipeg. Mercredi, plus de 300 bénévoles sillonnent les rues pour recueillir des informations qui permettent de constater l’ampleur du phénomène dans la capitale manitobaine.

On essaie de faire un dénombrement de toute personne en itinérance, explique l’animateur communautaire au Social Planning Council de Winnipeg, Josh Brandon.

On a des bénévoles dans tous les quartiers de la ville, mais surtout au centre-ville de Winnipeg. On demande aux itinérants où ils ont passé la nuit dernière en plus de questions démographiques, poursuit-il.

Des informations sont également récoltées concernant l'âge, l'orientation sexuelle, et l'appartenance potentielle à une Première Nation.

On veut savoir leur histoire, comment ils se sont retrouvés en itinérance et quel genre de ressources ils préfèrent pour sortir de l’itinérance, précise M. Brandon.

Le recensement est une initiative de l’organisme End Homelessness Winnipeg dans le cadre du programme fédéral Vers un chez-soi.

Chargement de l’image

Josh Brandon est animateur communautaire au Social Planning Council de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Le premier recensement dans les rues de Winnipeg a eu lieu en 2015 et le second en 2018.

En raison de la pandémie, un recensement intérimaire a été effectué en 2021, mais sans la composante d’enquête individualisée.

Le recensement de 2015 a révélé qu’il y avait environ 1400 personnes sans-abri à Winnipeg, tandis que ce chiffre a grimpé à 1500 lors du dernier exercice.

Redonner une voix aux démunis

Chargement de l’image

Charlotte Nolin est bénévole à End Homelessness Winnipeg depuis de nombreuses années.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Bénévole pour l’organisme End Homelessness Winnipeg depuis plusieurs années, Charlotte Nolin a participé au recensement, mercredi.

Mme Nolin espère que les informations récoltées mèneront à des résultats tangibles, entre autres sur le plan du logement.

Le monde sans logement n’a jamais eu une voix. On a 90 % des gens qui sont Autochtones et qui n’ont jamais eu de voix. C’est le temps qu’ils aient une voix et qu’on arrête ça. On ne veut plus voir du monde mourir parce qu’ils ont gelé, lance Mme Nolin.

Un rapport avec les données du recensement sera publié en octobre.

Avec les informations de Mario De Ciccio

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !