•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Échanges corsés à l’Assemblée nationale sur la qualité de l’air à Rouyn-Noranda

Chargement de l’image

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, en point de presse à l'Assemblée nationale.

Photo : Capture d'écran : Assemblée nationale du Québec

Chargement de l’image

Les données sur l’état de santé de la population de Rouyn-Noranda ont suscité de nombreuses réactions à l’Assemblée nationale à Québec mercredi.

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, a notamment interpellé le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, et le ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue, Pierre Dufour, lors de la période de questions.

« À Rouyn-Noranda la qualité de l’air magane nos enfants, elle écourte nos vies. Monsieur le président, dans ce dossier, il y a deux équipes. Il y a l’équipe qui défend la santé des citoyens de Rouyn-Noranda. Ça, ce sont les comités citoyens, la mairesse, c’est Québec solidaire. Il y a l’équipe qui défend le statu quo, c’est quoi le statu quo? C’est quatre milliards de profit pour Glencore, c’est cinq ans d’espérance de vie de moins. Moi ce que j’aimerais savoir c’est dans quelle équipe joue le ministre responsable de la région, est-ce qu’il va se battre avec moi pour que la norme sur la qualité de l’air à Rouyn-Noranda soit la même qu’ailleurs au Québec? » a demandé Émilise Lessard-Therrien.

Chargement de l’image

Le ministre de l'Environnement du Québec, Benoît Charette (archives)

Photo : Radio-Canada

C’est le ministre de l’Environnement, Benoit Charette qui a répondu à sa question en affirmant que la priorité du gouvernement est au niveau de la santé publique.

Il a ensuite fait échos aux propos de la Fonderie Horne en mentionnant qu’il n’est pas possible de faire de lien entre l’entreprise et le taux de cancer du poumon plus élevé, notamment.

Il y a des données qui doivent être analysées, mais à ce moment-ci, il n’y a rien qui permet de faire un lien avec la Fonderie, donc la prudence est de mise à ce niveau-là. Ceci dit, il y a quand même plusieurs démarches qui ont été entreprises au cours des dernières années, ce qui n’était pas le cas des gouvernements précédents parce que la situation est connue depuis des dizaines d’années, a affirmé le ministre Charette.

Il a aussi précisé qu’une fenêtre s’ouvre à eux en ce moment avec la négociation d’une nouvelle attestation d'assainissement avec la Fonderie Horne qui doit être appliquée à la fin de 2022. Il a aussi souligné que l'entreprise souhaite faire partie de la solution et que des investissements ont été annoncés en ce sens.

Chargement de l’image

Les installations de la Fonderie Horne à Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Pierre Dufour a ensuite précisé avoir rencontré les dirigeants de la Fonderie Horne à ce sujet dernièrement et il a reproché à la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue de refuser de les rencontrer.

Je leur ai demandé, est-ce que la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue vous rencontre? Ils m’ont dit : "on essaie de la rencontrer, mais elle ne veut pas nous voir", alors c’est assez spécial un moment donné d’entendre la collègue s’insurger sur le dossier, mais une chose est sûre c’est qu’avec mon collègue du ministère de l’Environnement, on a travaillé plusieurs affaires, un comité interministériel de différents ministres qui travaillent sur le dossier, il y a même la santé avec Dr Boileau qui s’est présenté l’autre jour lors d’une rencontre, ajoute-t-il.

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue a par la suite répliqué via son compte Twitter

Par courriel, la Fonderie Horne a précisé avoir rencontré Pierre Dufour le 14 mars dernier pour lui présenter des résultats en lien avec sa moyenne annuelle 2021.

« Nous lui avons mentionné à ce moment que nous n’avions pas encore rencontré Mme Lessard-Therrien et que nous attendions une réponse de sa part à notre invitation. Nous avons par la suite rencontré Mme Lessard-Therrien le 17 mars et lui avons présenté les mêmes informations sur notre moyenne annuelle », explique Cindy Caouette, responsable des communications et des relations avec la communauté à la Fonderie Horne.

Gabriel Nadeau-Dubois s’en prend à Pierre Dufour

En conférence de presse, le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a réitéré lui aussi que les citoyens de Rouyn-Noranda ne sont pas des citoyens de seconde zone.

Chargement de l’image

Gabriel Nadeau-Dubois s'en est pris à Pierre Dufour en conférence de presse. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Il s’est aussi attaqué au ministre régional Pierre Dufour pour son inaction dans le dossier selon lui.

« Pierre Dufour est d’une inutilité complète. »

— Une citation de  Gabriel Nadeau-Dubois

J’étais à Rouyn-Noranda la fin de semaine dernière puis la première question que les gens me posaient c’est : "il est où Pierre Dufour?" Quand les gens me rencontraient avec Émilise, ils ne l’appelaient pas la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, ils l’appelaient la députée de l’Abitibi-Témiscamingue parce que les députés caquistes de la région sont inconnus depuis leur élection. Pierre Dufour ne fait pas son travail. Une chance qu’Émilise était là pour défendre sa région dans les 4 dernières années, a-t-il affirmé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !