•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille tente de venir en Saskatchewan après avoir fui l’Afghanistan et l’Ukraine

La famille afghane a quitté son pays après le retour des talibans au pouvoir en 2021 pour s'installer en Ukraine.

Chargement de l’image

Mohammad et Zahra Hussain et leurs filles sont maintenant en Slovaquie et attendent des nouvelles de leur demande de statut de réfugiés au Canada.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Tahera Hussein

Radio-Canada

Après avoir fui l’Afghanistan pour l’Ukraine, une famille afghane tente maintenant de s’établir en Saskatchewan.

Avec l’arrivée des talibans au pouvoir en Afghanistan l’an dernier, les parents et les sœurs de Tahera Hussein, une jeune étudiante de l’Université de Regina, se sont dirigés vers le premier pays qui leur a offert un visa temporaire, à savoir l’Ukraine.

Mais leur soulagement n’a pas duré longtemps, car quelques mois plus tard, ils ont dû quitter Kiev après le début du conflit dans ce pays.

Personne ne s'attendait à ce que cela se produise, surtout après leur départ d'Afghanistan. Nous n'avons jamais pensé qu'ils devraient aller en Ukraine, dans une autre guerre , explique Tahera Hussein.

Chargement de l’image

Tahera Hussain, étudiante à l'Université de Regina, s'inquiète pour sa famille en Slovaquie.

Photo :  CBC / Matt Duguid

La jeune femme est arrivée il y a plusieurs années en Saskatchewan, où elle poursuit des études en sciences politiques, en plus d'avoir deux emplois pour subvenir aux besoins de sa famille à l’étranger.

Étant la fille aînée de la famille, elle ressent la responsabilité d'aider sa famille qui se trouve maintenant en Slovaquie en attente de nouvelles de leur statut de réfugiés.

C'est une situation urgente, selon Tahera Hussein, car le visa temporaire de ses parents et ses sœurs en Slovaquie expire dans quelques semaines. Je suis pleine d'espoir. J'ai confiance dans notre système au Canada, mais ils n'ont pas beaucoup de temps, dit-elle.

Un traumatisme marquant

Selon Chris Veeman, avocat spécialisé en immigration à Saskatoon, la situation dans laquelle se trouve cette famille afghane est stressante.

Il souhaite que le Canada permette aux Afghans de venir avec un visa temporaire pendant que leurs demandes sont évaluées, tout comme c'est le cas pour les Ukrainiens.

Alors que la situation en Ukraine a pris de l'importance, l'attention s'est détournée de l'Afghanistan. Mais les gens là-bas sont toujours dans un état désespéré. Pouvons-nous faire les deux? Je pense que oui. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas les traiter de la même manière, dit-il.

La page web de Citoyenneté et Immigration Canada indique que plus de 13 000 réfugiés afghans ont déjà été acceptés, sur un objectif de 40 000.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !