•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet domiciliaire Holliday : la Ville de Sept-Îles appelée à comparaître

Chargement de l’image

Une salle de cour de justice

Photo : iStock / aerogondo

Radio-Canada

La Ville de Sept-Îles est appelée à comparaître devant un tribunal administratif de la Commission municipale du Québec (CMQ) le 13 juin en lien avec le futur projet domiciliaire près du parc Holliday.

Un groupe de résidents de Sept-Îles a déposé une demande d’avis de conformité de l'amendement au règlement de zonage au mois de mai. C’est ce qui force la tenue d'une audience en juin devant la CMQ.

Un mandat a été octroyé à Me Daniel Bouchard lors du conseil municipal du 24 mai afin qu’il représente la municipalité devant la CMQ. Le juge Joseph-André Roy est saisi du dossier.

La Ville de Sept-Îles avait déjà été sommée en octobre 2021 par la Commission municipale de modifier son plan d'urbanisme si elle voulait aller de l'avant avec le projet.

La Ville de Sept-Îles a fait des modifications à son plan d’urbanisme en mars. Le conseil municipal a procédé à l'amendement du plan d'urbanisme le 28 mars dernier.

Chargement de l’image

Le groupe de citoyens craint notamment de perdre l'accès aux sentiers du parc Holliday en raison du développement domiciliaire.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le groupe d'une dizaine de citoyens s'oppose à nouveau à la réalisation du projet domiciliaire, qu'il considère toujours non-conforme au nouveau plan d'urbanisme de la ville. Les citoyens, tout comme le maire, refusent de se prononcer sur le dossier avant la comparution du 13 juin.

On a mandaté ce soir un avocat pour nous représenter. C'est sûr que pour ne pas entacher le processus judiciaire et les procédures entreprises par les citoyens, je ne veux pas m'avancer davantage, affirme le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré.

Le terrain en question pour ce projet immobilier a été acheté en 2013 par deux promoteurs de la région, Régis Bouchard et François Turmel. Ils envisagent la construction de 75 à 110 unités d’habitation qui devraient s’étendre sur une bande de 270 mètres derrière les maisons du côté est de la rue Holliday.

Chargement de l’image

Le plan de la première et la deuxième phase du projet. On y observe l'espace vert où les randonneurs et skieurs devraient pouvoir passer pour accéder aux sentiers du parc Holliday.

Photo : La Boîte à clés

Le dossier du parc Holliday a déjà entraîné des dizaines de milliers de dollars en frais d’avocats, rappelle Steeve Beaupré. Ça va être des frais judiciaires, encore une fois. C'est les citoyens, les payeurs de taxes qui vont en faire les frais, lance-t-il.

La Commission municipale entendra les arguments des deux parties afin de trancher sur la conformité du projet et doit rendre sa décision le 28 juin.

Avec les informations de Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !