•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario a un arriéré de 1 million de chirurgies : ce que promettent les partis

Chargement de l’image

La pandémie a causé d'énormes retards dans les hôpitaux en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le prochain gouvernement en Ontario fera face à un défi de taille : éliminer l'arriéré lié à la pandémie que l'Association médicale ontarienne chiffre à 22 millions de services médicaux reportés, y compris 1 million de chirurgies.

C'est le cas du retraité d'Ottawa Christopher Christin, qui doit finalement avoir son opération de remplacement de la hanche à la mi-juin.

J'ai attendu environ cinq ans, raconte l'homme de 68 ans. Mais c'est en grande partie à cause de mes anciens médecins et je voulais en trouver un bon pour l'opération, sans parler de la COVID.

Sa femme Diane est frustrée. On a perdu six ans de nos vies, lance-t-elle. Il ne pouvait pas voyager avec moi. Nous ne pouvions pas sortir ni faire des activités ensemble.

Chargement de l’image

Christopher Christin, ici avec sa femme Diane, souffre d'arthrite et attend une chirurgie de remplacement de la hanche.

Photo : Gracieuseté de Diane Christin

La présidente de l'Association médicale de l'Ontario, la Dre Rose Zacharias, dit que les Ontariens ont écopé durement à cause de la pandémie.

Les médecins et les hôpitaux ont fait du mieux qu'ils le pouvaient avec les moyens qu'ils avaient, dit-elle. Mais elle presse le prochain gouvernement de mieux se préparer et d'investir dans une stratégie de santé publique pour faire face à la prochaine crise, en plus d'investissements en santé mentale et dans les soins à domicile, notamment.

Ce que promettent les partis

Les quatre principaux partis politiques ont plusieurs propositions en santé, en prévision de l'élection du 2 juin.

  • Les progressistes-conservateurs de Doug Ford s'engageaient dans le budget qu'ils ont déposé avant le déclenchement de la campagne d'investir 3,3 milliards de dollars de plus dans les hôpitaux en 2022-2023, y compris 300 millions pour l'arriéré des chirurgies et des tests de diagnostic.
  • Le Parti libéral et Steven Del Duca promettent d'établir un délai d'attente maximum pour les chirurgies et de revenir d'ici la fin de 2022 aux temps d'attente qui d'avant la pandémie, grâce à un investissement de 1 milliard, qui permettrait aux hôpitaux d'accroître leur afflux de patients, y compris le soir et le week-end.
  • Le NPD promet d'identifier les procédures les plus touchées et de publier régulièrement un état des lieux sur l'arriéré, en plus d'accroître les ressources pour les chirurgies le soir et le week-end. La chef néo-démocrate Andrea Horwath dit aussi qu'elle embaucherait plus de travailleurs en santé.
  • Les verts et leur chef Mike Schreiner promettent entre autres d'augmenter le financement des hôpitaux, d'embaucher plus de personnel en santé et d'accorder des hausses de salaire aux employés existants pour les garder dans le réseau.

L'Association médicale ontarienne a évalué la plateforme des partis en santé. Le regroupement de médecins a accordé une note de 9 points sur 18 aux verts, 10 points aux libéraux et aux conservateurs et 11 points au NPD.

D'après les informations fournies par Vanessa Balintec de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !