•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Séminaire de Rimouski sera cité patrimonial

Chargement de l’image

Le Grand Séminaire de Rimouski appartient à une corporation qui en assure aussi la gestion (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Rimouski souhaite protéger l’édifice du Grand Séminaire, qui est à vendre.

Lors de la séance extraordinaire du conseil, mardi soir, un avis de motion a été déposé afin de citer le bâtiment à titre patrimonial. Construit dans les années 30, l’endroit servait autrefois à la formation des prêtres.

Le projet de règlement doit être adopté lors d’une séance ultérieure du conseil. Il vise notamment à protéger certains des éléments architecturaux du séminaire, dont certains murs extérieurs, le cloître, le préau, les fenêtres et vitraux, les versants de toiture en cuivre, le campanile sur la façade nord, le terrain situé dans la cour avant ainsi que ses arbres et son allée.

Chargement de l’image

Une partie de la chapelle du Grand Séminaire de Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada

Le Grand Séminaire, qui est situé sur la rue Saint-Jean-Baptiste Ouest, a été mis en vente au printemps dernier. L’Archevêché de Rimouski, qui en est propriétaire, compte se servir du montant de la vente pour financer des travaux sur la cathédrale Saint-Germain.

La Ville de Rimouski veut s’assurer que les futurs propriétaires du Grand Séminaire en conservent le caractère patrimonial. Guy Caron précise néanmoins que des travaux pourront être réalisés à l'intérieur comme à l'extérieur.

« On ne voudrait pas que l’édifice soit démoli, par exemple, ça, c’était clair. Il a une richesse patrimoniale exceptionnelle. Alors, on va le protéger. »

— Une citation de  Guy Caron, maire de Rimouski

Une consultation publique à ce sujet se tiendra le 12 juillet à la salle du conseil.

D'après les informations de Marie-Christine Rioux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !