•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 millions de dollars pour convertir un hangar de la Deuxième Guerre mondiale

Maquette du projet de requalification de l'ancien hangar 11 d'Edmonton (mai 2022).

Construit en 1942 par l'armée américaine, l'ancien hangar 11 s'apprête à s'offrir une cure de jouvence et à changer de vocation.

Photo : Fournie par la Ville d'Edmonton

La Ville d’Edmonton annonce une subvention de 5 millions de dollars destinés à réhabiliter un hangar de 80 ans.

Après avoir servi de dépôt de matériel militaire aux forces alliées durant la Deuxième Guerre mondiale et avoir fait plus tard partie intégrante d'un des premiers aéroports municipaux du Canada, le hangar 11 situé dans le quartier Blatchford, à Edmonton, est promis à une nouvelle vocation.

Le conseil municipal a approuvé la désignation de l’édifice comme patrimoine historique. De ce fait, dans son communiqué, la Ville annonce une subvention de 5 millions de dollars pour sa réhabilitation et sa conversion.

Cette subvention, qui s'étale sur 10 ans, devrait permettre de faire de ce lieu une destination dynamique axée sur le développement communautaire.

Nous sommes ravis que le conseil municipal et l'administration municipale aient approuvé notre vision de ce que peut être le hangar 11. Il s'agit du deuxième projet [de restauration] historique à Edmonton auquel je participe , se réjouit Lorraine Bodnarek du groupe de développement T3.

Sauver nos sites patrimoniaux et préserver notre histoire architecturale tout en les intégrant à notre avenir est une expérience tellement enrichissante à vivre, ajoute-t-elle.

Projet inédit

Le projet consiste à convertir l’ancien hangar situé sur l'emplacement actuel du campus de l’Institut de technologie du nord de l’Alberta (NAIT) en espace à usage mixte (résidentiel et commercial) avec des terrasses et des jardins sur le toit. Il devrait être aménagé sur quelque 18 580 m2 (200 000 pi2).

Selon la Municipalité, il s’agit du projet de restauration de patrimoine le plus vaste et le plus complexe jamais entrepris sur le territoire d’Edmonton.

Il sera également lié au système énergétique de Blatchford, le quartier où il se situe, dans le but d'être neutre en carbone. De plus, selon la Ville, l’édifice sera inondé de lumière naturelle mettant en valeur ses plafonds voûtés en corde d'arc faits de belles poutres en sapin massif.

Un édifice unique en son genre

Fermé depuis 2013, l’ancien hangar a été inclus en 2017 dans la liste de la Fiducie nationale du Canada des 10 bâtiments les plus menacés au pays.

C’est en février 2021 que Tim Antoniuk, expert en design industriel et en création de lieux, a présenté le projet de conversion de l’édifice au conseil municipal.

« Le bâtiment est incroyablement unique, il date des années 1940. Le hangar a été essentiel pour aider les forces alliées pendant la Seconde Guerre mondiale, ce qui en fait une partie importante de l'histoire du Canada, de notre histoire militaire et de l'histoire de notre ville. »

— Une citation de  Tim Antoniuk

Ce dernier se réjouit que l’édifice continue à occuper sa place dans l’histoire de la ville. Un avis que partage Dean Wulf du groupe T3 : Ce bâtiment a une histoire si riche. Nous pouvons maintenant commencer les travaux pour le préserver et faire en sorte qu'il fasse partie de l'avenir d'Edmonton, dit-il.

Pour toutes ces raisons, démolir un tel espace aurait été tout simplement déchirant pour quiconque possède une vision et un œil pour le design, souligne le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !