•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba cherche à assouplir des règles relatives au permis et au service d’alcool

Une serveuse remplit un verre de bière.

Le gouvernement du Manitoba propose un projet de loi pour assouplir ses lois concernant le service d'alcool.

Photo : Associated Press / Jon Super

Radio-Canada

Un projet de loi déposé par le gouvernement du Manitoba est actuellement à l'étude à l’Assemblée législative et vise à assouplir des règles qui encadrent le permis et le service d’alcool dans la province.

Le ministre de la Justice, Kelvin Goertzen, affirme que si ce projet de loi est adopté, il ouvrira également la voie aux bars à vin dans les magasins où la vente de vin est autorisée.

Le cadre actuel pour les permis de service, notamment celles pour les restaurants et les bars, est complexe et truffé d’exigences sans rapport avec le service sûr et responsable de boissons alcoolisées, indique M. Goertzen dans un communiqué de presse.

Il ajoute que les personnes qui souhaitent exploiter des bars saisonniers, comme les emplacements éphémères, auront également plus de facilité à obtenir un permis.

La nouvelle législation autoriserait aussi la vente d’alcool lors d’achat de nourriture à emporter ou pour la livraison.

Durant la pandémie, la province avait autorisé cette mesure, pour aider les restaurateurs qui accumulaient les pertes de revenus.

Les changements proposés élimineraient la nécessité pour certains titulaires de permis d’avoir des cuisines commerciales ou d’offrir des divertissements sur les lieux.

M. Goertzen affirme que certaines des règles du Manitoba en matière d’alcool n’ont pas changé depuis la levée de la Prohibition au Canada en 1927.

Les changements proposés réduiraient les formalités administratives et le nombre de catégories de permis, indique le ministre.

Selon M. Goertzen, la complexité du cadre actuel nuit au secteur du tourisme d’accueil, qui peine à suivre l’évolution des préférences des consommateurs modernes.

Avec les informations de La Presse canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !