•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’UMQ demande l’aménagement durable de la forêt

Chargement de l’image

Malgré son importance pour la planète, la forêt boréale est menacée par l’exploitation forestière industrielle non durable. (achives)

Photo : Reuters / Chris Wattie

Chargement de l’image

L'Union des municipalités du Québec (UMQ) veut un aménagement durable pour la forêt. C'est l'une des demandes qui seront faites au gouvernement du Québec en prévision des élections provinciales cet automne.

Le président de l'UMQ, Daniel Côté, s'est arrêté à Baie-Comeau mardi pour présenter les revendications en lien avec l'industrie forestière et prendre les pouls des principaux besoins de la région.

Chargement de l’image

Daniel Côté (à gauche) était de passage à Baie-Comeau pour présenter les demandes de l'UMQ en prévision des élections provinciales à l'automne. Yves Montigny (à droite) était présent pour l'accueillir.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

L'UMQ demande à Québec d'établir une stratégie pour revitaliser l'industrie de la production des produits dérivés du bois, d'investir dans la sylviculture et de relocaliser les postes décisionnels du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs.

La création de pôles régionaux sur la biomasse forestière pour diminuer l'utilisation de certains combustibles ainsi que le soutien des municipalités dans le déploiement de circuits courts, par exemple de petits réseaux locaux, sont aussi demandés.

Chargement de l’image

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, est le président du comité sur la forêt de l'Union des municipalités du Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

« C'est ce qui est beau avec la forêt, c'est que ça jardine comme notre jardin. Je dis souvent que ça jardine comme de la rhubarbe, évidemment on la récolte, mais la beauté, c'est que ça repousse. »

— Une citation de  Yves Montigny, maire de Baie-Comeau et président du comité sur la forêt de l'UMQ

Le maire de Baie-Comeau et président du comité sur la forêt de l'UMQ, Yves Montigny, soutient que la forêt est un pilier majeur de l'économie et la vitalité de la région.

La forêt, c'est une grande richesse et il faut assurer la pérennité de cette ressource collective, mais renouvelable. Il faut juste s'assurer d'entretenir notre jardin [la forêt], pour l'avoir pour longtemps, régénéré pour les générations futures, soutient Yves Montigny.

Manque de logements

Daniel Côté, qui est également maire de Gaspé, visitera les 17 différentes régions du Québec pour avoir une vision d'ensemble des enjeux à mettre de l'avant lors des élections à l'automne.

Il explique que le manque de logement est un problème qui touche l'ensemble des municipalités du Québec.

Chargement de l’image

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, est le président de l'Union des municipalités du Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

« Il y a la pénurie de logements d'un côté, l'autre côté, il y a l'augmentation massive du coût d'accès à la propriété. »

— Une citation de  Daniel Côté, président de l'UMQ et maire de Gaspé

L'enjeu de l'habitation aussi nous occupe partout. À peu près partout au Québec, on est en pénurie de logements. Tout le monde vit la problématique partout, met de l'avant Daniel Côté.

Le président de l'UMQ ajoute que les enjeux de transports d'aménagement du territoire sont aussi des problématiques généralisées au Québec.

Retour sur l'enjeu du caribou

La semaine dernière, la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards était de passage à Baie-Comeau.

Des dizaines de travailleurs forestiers de la région ont manifesté leurs inquiétudes face à la survie de leurs emplois.

De leur côté, les Innus de Pessamit veulent envoyer une mise en demeure à Québec pour que le Pipmukuan, une partie de leur territoire, devienne immédiatement une aire protégée, pour protéger le caribou.

Pour sa part, Yves Montigny dit vouloir trouver un terrain d'entente. La solution n'est pas dans les extrêmes [...] on n'est pas là, expose-t-il.

Le maire déplore que la Commission n'ait pas consulté les Innus en amont. On devrait trouver une façon de s'asseoir ensemble pour regarder ce dossier-là, les communautés innues et non innues, souhaite M. Montigny.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !