•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une jeune femme aurait été victime d’une tentative d’enlèvement sur la route 180

Chargement de l’image

La GRC cherche des témoins de cette agression survenue lundi soir.

Photo : Getty Images / Viorel Margineanu

Radio-Canada

La GRC recherche activement trois personnes qui auraient agressé et tenté d'enlever une jeune femme de la Péninsule acadienne lundi soir, vers 19 h, sur la route 180, communément appelée le chemin des Ressources, entre Saint-Quentin et Bathurst.

Les individus suspects sont une femme avec les cheveux blonds longs et bouclés et portant une longue veste rose, parlant français et anglais sans accent, un homme aux cheveux foncés, aux yeux foncés et à la barbe foncée longue d’environ 2,5 centimètres, ainsi qu’un homme rasé aux cheveux foncés et aux yeux foncés.

Un des deux hommes souffrirait d’une grave blessure à un œil subie pendant l’altercation avec la jeune femme, a laissé savoir le caporal Hans Ouellette, de la GRC.

L’agent demande à toute personne qui aurait circulé sur la route 180, entre 16 h et 20 h, d’entrer en contact avec le détachement Chaleur de la GRC.

Les policiers cherchent à obtenir des témoignages oraux et visuels, pris avec des caméras de bord, d’un véhicule de style fourgonnette à panneaux blanc ou gris clair. Le caporal Ouellette n’a pu indiquer si le véhicule en question possédait une plaque d’immatriculation du Nouveau-Brunswick.

Si la GRC ne peut parler avec précision des blessures subies par la victime, elle a confirmé que la jeune femme a bel et bien été blessée dans cette altercation.

La GRC surveille aussi les hôpitaux et les centres de santé, si jamais l’agresseur blessé à un œil aurait besoin de soins importants.

La jeune femme de la Péninsule acadienne se serait arrêtée sur le bord de la route à environ 25 kilomètres de Saint-Quentin, près de la route menant au mont Carleton, afin de venir en aide à une automobiliste dont l’un des pneus du véhicule avait apparemment subi une crevaison.

C’est alors que deux hommes auraient tenté de la forcer à entrer dans la fourgonnette, selon le caporal Hans Ouellette.

La jeune femme aurait réussi à se libérer de ses agresseurs avant de s'enfuir dans sa voiture.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.