•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 5 morts, mais la baisse des hospitalisations se poursuit

Chargement de l’image

Selon les données fournies par la province, 27 personnes sont hospitalisées en raison du virus, huit de moins que la semaine dernière.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick déplore la mort de cinq personnes supplémentaires liée à la COVID-19. Dans sa mise à jour hebdomadaire, la province continue de voir une tendance à la baisse du nombre de patients hospitalisés et de ceux qui se trouvent aux soins intensifs.

Le médecin hygiéniste en chef adjoint, le Dr Yves Léger, souligne que cette diminution des indicateurs que la province surveille - les hospitalisations, les patients aux soins intensifs et les décès - est observée depuis trois semaines déjà. 

Si on regarde la tendance, ça nous indique certainement qu’on est sur la pente descendante de cette cinquième vague à ce moment ici, dit-il. 

Selon les données fournies par la province, 27 personnes sont hospitalisées en raison du virus, huit de moins que la semaine dernière. Deux patients se trouvent aux soins intensifs, comparativement à quatre la semaine dernière.

Cinq personnes supplémentaires ont perdu la vie, pour un bilan de 416 décès depuis le début de la pandémie.

Le nombre de nouveaux cas confirmés par des tests PCR et des tests de dépistage rapide est aussi à la baisse.

Yves Léger reconnaît que cet indicateur est souvent une sous-estimation de la présence du virus dans les communautés, car les personnes qui reçoivent un résultat positif de COVID-19 par un test rapide doivent le déclarer elles-mêmes.

Difficile de prévoir la prochaine vague

Selon le Dr Léger, il est difficile de prévoir quand une nouvelle vague de COVID-19 frappera la province et il faut donc rester vigilant. La santé publique s’attend à autre vague du virus probablement au début de l’automne.

On va avoir des périodes où l'activité de la COVID va augmenter dans nos communautés, le risque d'infection va être plus grand, et puis cette activité-là va diminuer de nouveau, donc une séquence de vagues. Entre ces vagues-là, on s’attend quand même à ce qu’il y ait un certain niveau de COVID qui va circuler, il faudra quand même réaliser qu’il y aura toujours un certain risque, explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !