•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’OCPM cautionne la reconversion du « Royal Vic »

Chargement de l’image

L'ancien hôpital Royal Victoria n'étant plus utilisé, ses bâtiments seront convertis à d'autres usages.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) appuie en grande partie le projet de réaménagement du site de l'ancien hôpital Royal Victoria et de l’Institut Allan Memorial. Il formule toutefois quelques suggestions afin de l'améliorer.

Dans son rapport de 180 pages dévoilé mardi (Nouvelle fenêtre), l'OCPM recommande – sous réserve de modifications – l'approbation des deux règlements municipaux destinés à mettre en oeuvre le Plan directeur d'aménagement soumis par la Ville de Montréal.

Il propose par exemple d'intégrer au parc du Mont-Royal les boisés et les espaces verts situés au nord du site et de ne pas autoriser l'ajout d'une aile nord au pavillon des Femmes.

Une attention particulière doit aussi être apportée aux éléments de patrimoine bâti et paysager, ajoute l'OCPM, pour qui le projet devrait suivre les plus hauts standards dans l’esprit d’une reconnaissance du parc du Mont-Royal comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Il recommande également à la Ville de continuer à utiliser le site comme refuge pour les sans-abri jusqu'à ce que ceux du centre-ville satisfassent la demande – un usage qui perdure depuis 2018, avec l'aménagement, pendant la pandémie, d'une unité d'isolement pour les itinérants atteints de la COVID-19.

Des sépultures autochtones?

Par ailleurs, la commission mise sur pied pour étudier la requalification du site a retenu deux autres problématiques qui ont suscité beaucoup de commentaires lors de la consultation : la pénurie majeure de logements sociaux et communautaires au centre-ville et les revendications autochtones relativement à la cession du site.

En mars dernier, un groupe de mères mohawks a déposé une poursuite civile devant la Cour supérieure du Québec pour demander la suspension des plans de réaménagement de l'ancien hôpital. Leur requête sera entendue par le tribunal la semaine prochaine.

Les membres de ce groupe croient que le site pourrait abriter les vestiges archéologiques d'un village iroquois précolonial. Ils pensent également qu'il pourrait y avoir des enfants autochtones enterrés près de l'Institut Allan Memorial, qui a mené sur place des expérimentations inhumaines pilotées par la CIA américaine.

Chargement de l’image

La mairesse de Montréal, Valérie Plante (archives)

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Comme l'écrit l'OCPM, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, est d'accord pour dire que la possible présence de sépultures anciennes ou plus récentes devrait être traitée avec déférence.

Interrogée sur le sujet mardi, la première magistrate de la métropole a déclaré qu'en 2022, tous les grands projets se doivent d'être exemplaires, notamment lorsqu'il est question de revisiter des pans douloureux de l'histoire et de permettre aux nations autochtones de passer à autre chose.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs pavillons reviendront à l'Université McGill, mais la SQI héritera elle aussi de nombreux bâtiments.

Photo : OCPM

La requalification du site du « Royal Vic » a été rendue nécessaire par le déménagement de ses activités vers le site Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), en 2015.

L'Université McGill souhaite notamment utiliser la partie sud pour agrandir son campus – un projet de 700 millions de dollars baptisé « Nouveau Vic », qu'elle aimerait entreprendre dès l'an prochain avec les travaux de démolition et de décontamination du site, en vue d'une mise en service en 2028.

La Société québécoise des infrastructures (SQI) a également hérité de nombreux bâtiments, dont l'usage n'a pas encore été défini.

La consultation de l'OCPM avait été lancée en 2021. Elle s'est déroulée de manière virtuelle. Le rapport, daté du 10 mai contient 31 recommandations en tout.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !