•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 200 avocats de l’aide juridique en grève d’une demi-journée

Chargement de l’image

Les avocats de l'aide juridique demandent les mêmes augmentations de salaire que les procureurs de la Couronne.

Photo : iStock / Tonkovic

La Presse canadienne

Les avocats de l'aide juridique membres de la CSN ont déclenché une demi-journée de grève mardi matin dans cinq régions du Québec.

Ces avocats et avocates ont érigé des piquets de grève devant les bureaux de l'aide juridique de leur région et ont ensuite convergé vers les palais de justice locaux pour manifester à l'heure du dîner.

Ils sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2019 et s'insurgent contre le refus du Conseil du Trésor de maintenir la parité avec les procureurs de la Couronne québécois.

La dernière convention collective reconnaissait le principe de la parité avec les procureurs de la Couronne et les membres de l'aide juridique s'expliquent mal cette volte-face de la partie patronale.

Les conditions salariales des procureurs de la Couronne sont recommandées par un comité indépendant et ils ont obtenu des augmentations de 10 % sur quatre ans. De son côté, Québec a soumis aux avocats de l'aide juridique les mêmes augmentations que celles offertes à la fonction publique, en l'occurrence 6 % sur trois ans, soit 20 % de moins que leurs collègues.

La présidente du syndicat des avocats et avocates de l'aide juridique de Montréal et Laval, Me Justine Lambert-Boulianne, fait valoir que ses membres sont les premiers au front dans les dossiers que le gouvernement qualifie pourtant de prioritaires, tels les dossiers de droits de la jeunesse, de violence conjugale ou sexuelle ou de défense contre les rénovictions.

Jolin-Barette et LeBel interpellés

Me Lambert-Boulianne estime que le temps est venu pour le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, d'intervenir, puisque la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, ne semble pas vouloir bouger.

Elle rappelle que les avocats de l'aide juridique plaident les mêmes dossiers, devant les mêmes tribunaux et les mêmes juges, que les procureurs de la Couronne.

Le syndicat rappelle que les ministres Sonia LeBel et Simon Jolin-Barrette, tous deux avocats, se sont déjà prononcés en faveur de la parité salariale entre les avocats de l'aide juridique et les procureurs de la Couronne dans le passé.

Les syndiqués CSN ont unanimement voté en faveur d'un mandat de trois jours de grève et d'autres arrêts de travail ne sont donc pas exclus au cours des prochaines semaines.

Puisqu'ils ne sont pas soumis à la Loi sur les services essentiels, les dossiers qui devaient procéder mardi matin ont été suspendus et reportés, pour la plupart, en après-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !