•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chefs de partis en Ontario parlent de changement climatique, après la tempête

Chargement de l’image

Les orages violents du week-end ont causé des dommages majeurs dans la région d'Ottawa, notamment.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne

Les chefs des principaux partis politiques mettent de l'avant mardi leurs promesses environnementales, ou leur bilan, à la suite des orages violents qui ont fait neuf morts et beaucoup de dégâts en fin de semaine en Ontario.

Le chef progressiste-conservateur, Doug Ford, qui cherche à se maintenir au pouvoir, a rappelé que l'Ontario investissait dans les véhicules électriques et les fours électriques à arc, en métallurgie, dans le cadre d'un plan de lutte contre les changements climatiques.

La cheffe néo-démocrate, Andrea Horwath, a déclaré que son parti, s'il était élu, améliorerait le programme d'aide aux sinistrés, afin d'acheminer plus rapidement de l'argent aux résidents touchés par des catastrophes naturelles. Le NPD prévoit aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro net d'ici 2050.

Le chef libéral, Steven Del Duca, a déclaré que son parti avait prévu dans sa plateforme une somme d'environ 300 millions de dollars pour un plan de résilience climatique destiné aux municipalités et aux agences de protection de la nature.

Le chef des verts, Mike Schreiner, a vanté quant à lui une longue liste de promesses environnementales, notamment la réduction de moitié de la pollution climatique d'ici 2030, la protection de 30 % des terres et de l'eau d'ici 2030, et la carboneutralité d'ici 2045.

Des orages meurtriers

La tempête de samedi a fait beaucoup de dommages et causé la mort d'au moins neuf personnes en Ontario, tandis que des dizaines de milliers de citoyens étaient toujours sans électricité mardi midi.

Hydro Ottawa signalait en matinée qu'environ 74 000 clients étaient toujours privés d'électricité, tandis que le fournisseur provincial Hydro One comptait plus de 148 000 abonnés toujours touchés par des pannes ailleurs en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !