•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nouvelle-Arcadie », l’entité 25 dévoile son nouveau nom

Chargement de l’image

Des voitures circulent dans la rue principale devant l'église de Rogersville, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, la nouvelle entité municipale qui regroupe le village de Rogersville, ainsi que les districts de services locaux (DSL) d’Acadieville, de la paroisse de Rogersville et de Collette, portera le nom de Nouvelle-Arcadie.

Ce choix a été fait par un comité de transition à la suite de deux sondages auprès de la population.

Le président du DSL de la paroisse de Rogersville, Jimmy Bourque, est l’un des membres de ce comité qui a délibéré pour arriver à un consensus.

Quand c'est venu au nom, on s’est senti obligé de faire un sondage à la population, lance-t-il. Tout le processus est assez compliqué et ça se déroule assez vite […], mais en général on est satisfait.

Chargement de l’image

L'entrée d'Acadieville, au Nouveau-Brunswick

Photo : Radio-Canada / René Godin

Une quinzaine de noms ont été proposés aux résidents de la future entité 25, dont Communauté du grand Rogersville.

Avec les résultats du sondage, on a vu que le monde préférait avoir un nouveau nom plutôt que de garder celui-là, explique Jimmy Bourque.

D’Arcadie à Nouvelle-Arcadie

Lors du deuxième sondage, le nom Arcadie a été le chouchou des locaux, notamment car les trois premières lettres de ce mot — ARC — font un clin d’œil aux premières lettres de Acadieville, Rogersville et Colette.

Le comité a alors soumis son choix à la province.

Malheureusement, l’entité 66 — qui regroupe Gagetown, Cambridge-Narrow et DSL avoisinants — avait déjà choisi le nom « Arcadia ».

Le ministère des Gouvernements locaux jugeait que ces deux noms étaient trop similaires.

On nous a suggéré d’ajouter Nouvelle en avant d’Arcadie, indique Jimmy Bourque. C’est cela le nom qui a été choisi.

Un processus rapide

La date limite pour la soumission d’une proposition de nom d’entité au gouvernement était le 16 mai.

La réforme municipale est un long processus à plusieurs étapes, et Jimmy Bourque admet avoir hâte que la transition soit complète.

C’est une décision importante le nom, et oui, on s’est senti quand même pressé dans tout cela. C’est sûr qu’on aurait voulu avoir plus de temps, souligne-t-il.

Chargement de l’image

Jimmy Bourque est le président de la paroisse de Rogersville au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Les deux sondages de toponymie du comité de transition ont été faits par le biais des médias sociaux. Il y a des gens qui n’avaient probablement pas accès à ces choses-là, mais, à cause du manque de temps, on ne pouvait pas se permettre d’aller avec un sondage papier, indique Jimmy Bourque.

Malgré la course contre la montre, Jimmy Bourque est convaincu que le nom choisi est rassembleur et qu’il répond aux attentes de la communauté.

Avec les informations de l'émission La matinale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !