•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des infirmières praticiennes pour pallier le manque de personnel en Saskatchewan?

Une infirmière masquée parle à un patient alité dans une chambre d'hôpital.

En Saskatchewan, les infirmières praticiennes sont autorisées à suivre une formation qui leur permet de faire des diagnostics, de traiter des maladies et même de prescrire des médicaments. (archives)

Photo : Getty Images / Tempura

Radio-Canada

Mis à rude épreuve au cours de la pandémie, le système de santé en Saskatchewan pourrait bénéficier de l’apport d’infirmières praticiennes pour pallier le manque de médecins.

Selon la présidente de l’Association des infirmières praticiennes de la Saskatchewan, Tara Schmalenberg, ces infirmières sont autorisées à suivre une formation supplémentaire qui leur permet de diagnostiquer et de traiter des maladies, et même prescrire des médicaments. L’Association représente 315 membres.

Nous avons beaucoup d'infirmières praticiennes, surtout dans les zones urbaines. Elles sont au chômage ou travaillent de façon occasionnelle comme infirmières, explique-t-elle.

Tara Schmalenberg ajoute que ces infirmières peuvent offrir un soutien dans les services de soins de santé primaires.

La seule chose qu'on nous dit constamment, c'est qu'il n'y a pas d'argent pour embaucher des infirmières praticiennes, affirme-t-elle.

Tara Schmalenberg ajoute que les infirmières praticiennes sont frustrées parce qu’elles sont incapables de trouver un emploi stable tout en sachant que le réseau de la santé a besoin d’aide. Environ 20 infirmières praticiennes formées en soins de santé primaires reçoivent leur diplôme chaque année.

Aider des communautés mal desservies

Un porte-parole du ministère de la Santé, Dale Hunter, a affirmé vendredi que 25 postes sont affichés, dont 15 sont à temps plein.

Sur les 15 postes à temps plein, 7 sont des postes permanents, et 2 autres se trouvent dans les centres urbains.

Selon Tara Schmalenberg, le fait qu'il y aura un plus grand nombre d'infirmières praticiennes peut aider les communautés mal desservies. Elle mentionne le cas de Warman et de Martensville, deux collectivités situées juste au nord de Saskatoon, où les médecins se plaignent du manque de personnel et de l'incapacité à répondre aux besoins des résidents.

Nous avons besoin d'équipes. Nous avons besoin de soins collaboratifs. Nous avons besoin d'infirmières praticiennes dans ces cliniques. Si nous ajoutons des médecins, ils vont s'épuiser si nous ne les soutenons pas avec d'autres membres, précise Tara Schmalenberg.

Le ministère de la Santé travaille avec l'autorité de santé de la Saskatchewan pour s’assurer que tout le personnel en santé est bien utilisé, notamment les infirmières praticiennes, pour répondre aux besoins de personnel , affirme Dale Hunter.

Ce dernier ajoute qu’une nouvelle somme d’argent a été ajoutée au budget pour augmenter les ressources en personnel. Cela inclut le recrutement et la rétention des infirmières praticiennes, précise-t-il.

Pour sa part, Tara Schmalenberg affirme que la création d'un plus grand nombre de postes permanents d'infirmières praticiennes à temps plein est la première étape du renforcement des systèmes de soins de santé primaires et préventifs en Saskatchewan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !