•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : les autorités font preuve d’optimisme prudent pour les prochains jours

Chargement de l’image

Le chemin Bourassa à La Tuque était recouvert d'eau. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Chargement de l’image

La sécurité civile avait de très bonnes nouvelles à partager mardi matin. Le niveau de plusieurs cours d’eau considérés problématiques dans les derniers jours a baissé, laissant croire à une accalmie prochaine. Mais les précipitations prévues au cours de la semaine forcent les autorités à demeurer prudentes.

En effet, le niveau de la rivière Saint-Maurice a beaucoup diminué, tout comme son débit, a confié le conseiller en sécurité civile pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, Bernard Létourneau. En entrevue à l’émission Toujours le matin, il a ajouté qu’il en était de même pour la rivière Croche à La Tuque et pour le lac Saint-Pierre.

Il semble avoir pas mal de place encore pour accueillir les précipitations prévues en fin de semaine cette semaine, a-t-il indiqué. Une trentaine de millimètres de pluie devrait s’abattre sur la région entre jeudi et samedi, selon les secteurs.

« On demeure quand même vigilants. »

— Une citation de  Bernard Létourneau, conseiller en sécurité civile pour la Mauricie et le Centre-du-Québec

Qu’à cela ne tienne, la situation est assez encourageante pour le ministère des Transports (MTQ) confirme que le rehaussement de la route 155 à la hauteur du kilomètre 97 allait être retiré prochainement, a poursuivi M. Létourneau.

Bien que le secteur de Parent ne soit plus complètement isolé, il reste du travail à faire pour que tous les liens pour y accéder soient praticables. Au cours de la fin de semaine, la route 25 a pu être partiellement rouverte pour les véhicules d’urgence.

Le ministère de la Sécurité publique maintiendra tout de même le pont aérien qui a été créé entre La Tuque et Parent pour les urgences médicales.

L’heure de la réparation

De son côté, la Ville de La Tuque reste à l’affût des prochaines précipitations, mais des travaux pourraient être entrepris très prochainement pour remettre des liens routiers en état pour y circuler.

C’est le cas pour la route 10, fortement endommagée par les pluies de la semaine dernière, qui est sous sa responsabilité. Celle-ci est la route officielle de désenclavement du secteur de Parent, a souligné la directrice des communications de la Ville, Hélène Langlais.

Chargement de l’image

La route 10 a été coupée par la crue de la dernière semaine.

Photo : Ville de La Tuque

« On va garder quand même notre degré de vigilance, mais nous à partir d’aujourd’hui, nos équipes passent déjà en mode réparation. »

— Une citation de  Hélène Langlais, directrice des communications de la Ville de La Tuque

Par ailleurs, Hydro-Québec surveille également la situation de près et effectue des manœuvres au niveau de ses installations pour contrôler le débit dans ses barrages et réservoirs.

Le niveau du réservoir Blanc sera notamment abaissé sous le seuil estival dans le but d’accueillir les quantités de pluie des prochains jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !