•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ordre d’évacuation pour le nord du parc provincial du Whiteshell

Cette section du parc sera fermée à 17 h mardi.

Chargement de l’image

Les bénévoles et les propriétaires de chalet devront cesser de préparer leurs défenses contre la montée des eaux et avoir quitté les lieux à temps pour la fermeture de cette section du parc provincial, mardi à 17 h.

Photo : Gracieuseté Albert Bos

Radio-Canada

Alors que la section nord du parc provincial du Whiteshell, dans l’est du Manitoba, est sous le coup d’un ordre d’évacuation qui débutera mardi, des propriétaires de chalets et d’auberges s’affairent aux ultimes préparatifs pour protéger leurs propriétés avant de quitter les lieux.

La province leur demande de quitter le secteur le plus vite possible.

Dimanche soir, la province a ordonné l’évacuation de cette section du parc et élargi la zone fermée au public.

Il est interdit de se rendre dans le parc du Whiteshell à partir de l’entrée ouest du parc sur le route 307, jusqu’à la jonction des routes 307 et 309. Les environs des lacs Sylvia, Eleanor, Nutimik et Betula ainsi qu’Otter Falls et Barrier Bay sont visés par l’ordre d’évacuation.

La montée des eaux entraîne des changements rapides aux conditions sur le terrain et présente un risque significatif pour le public, selon les autorités provinciales, qui demandent aux Manitobains de ne pas entrer ou retourner dans leurs propriétés situées dans cette zone.

Il faut évacuer avant 17 h mardi

À compter de midi, mardi, Parcs Manitoba va mettre fin aux préparatifs contre les inondations, comme le remplissage de sacs de sable, qui sont concentrés dans la région d’Otter Falls.

Dès 17 h, le directeur du parc va fermer la zone du parc visée par l’ordre d’évacuation, ce qui signifie que les résidents et les usagers du parc devront avoir quitté les lieux bien avant.

Le fils des propriétaires de Riverview Lodge, Albert Bos, est venu aider ses parents. Depuis une semaine et demie, il s'affaire à remplir des sacs de sable et à renforcer la digue sur la propriété située aux abords du lac Eleanor.

C’est là-dessus qu’on se concentre, dit-il, rehausser et renforcer les digues et faire fonctionner les pompes [qui rejettent l’eau en dehors des digues] au besoin.

L’eau, dit-il, monte tranquillement, mais les chalets et les bâtiments du centre de villégiature ne sont pas à risque pour le moment.

Chargement de l’image

Des pompes évacuent l'eau qui s'infiltre sous les digues installées pour protéger les bâtiments du Riverview Lodge, dans le parc Whiteshell, le 23 mai 2022.

Photo : Gracieuseté Albert Bos

Il s'attend à ce que 18 pouces d’eau de plus viennent frapper la digue de la propriété avant que le lac ait atteint son pic, et que par la suite, les eaux reculeront tranquillement.

C’est pourquoi, dit-il, l’ordre d’évacuation reçu dimanche soir les a pris par surprise, ses parents et lui.

Aujourd’hui, ce qu’ils espèrent surtout, c’est qu’ils auront l’autorisation de rester et de poursuivre la lutte sur place, comme d’autres propriétaires de centres de villégiature peuvent le faire. Sinon, dit-il, tout ce qu’on a fait, on l’aura fait pour rien si personne n’est là pour faire fonctionner les pompes.

Lundi matin, la copropriétaire du Nutimik Lodge, Allison Thiessen, avait pour sa part quitté la région en auto comme de nombreux autres évacués. Les autorités du parc ont demandé à son mari Harry de rester pour s'assurer qu’il y aura assez d’essence et de nourriture dans cette région du parc provincial pour les derniers évacués.

Selon Allison Thiessen, son mari va surveiller leurs pompes aussi longtemps qu’il sera sécuritaire de le faire. Mais un employé du parc leur a dit de s’attendre à voir le niveau de l’eau monter d’un autre pied. Son mari, dit-elle, dispose d’un bateau, en cas d’urgence.

Dimanche, des bénévoles donnaient encore un coup de main pour protéger la communauté du lac Nutimik. Allison et Harry Thiessen, qui ont acheté Nutimik Lodge en décembre, étaient heureux de voir un tel niveau d’appui.

Allison Thiessen était toutefois au bord des larmes, à la fois reconnaissante pour l’aide obtenue et dévastée par l'ampleur des dégâts.

C’est un réel désastre, dit-elle. On n’a jamais vu ça en plus de 70 ans et tout ce que nous espérons, c’est que nous puissions nous rassembler et tenir bon ensemble.

Comme les autres, elle espère que la saison touristique sur laquelle on compte pour vivre dans le parc provincial ne sera pas emportée par les eaux elle aussi.

Chargement de l’image

Le lac Eleanor entoure le Riverview Lodge et s'approche de la route 307, dans le nord du parc provincial du Whiteshell sous le coup d'un ordre d'évacuation.

Photo : Gracieuseté Albert Bos

Albert Bos, de son côté, pense que cette zone du Whiteshell risque de rester fermée au public jusqu’à la mi-juin et peut-être plus tard. Les propriétaires de Riverview Lodge perdront des revenus et auront aussi un important travail de nettoyage à faire, dit-il. La plage ici a disparu, l'herbe est pleine de boue, il y aura beaucoup de dommages aux propriétés.

Les campings fermés

L’ordre d’évacuation et la fermeture du parc sont valables pour toutes les subdivisions des chalets, zones commerciales, campings, terrain de jeux, sentiers et plages de la zone concernée. Elle est aussi valable pour toutes les aires de groupes, de jour, pique-nique et de jeux, indique la province.

Plusieurs routes sont recouvertes d’eau et pourraient l’être davantage encore, ce qui rend les voyages risqués.

La province a fermé les sites saisonniers et non saisonniers des campings du lac Dorothy, d’Opapiskaw et du lac Nutimik, ainsi que les sites non saisonniers de la rive sud du lac Big Whiteshell, à compter de 15 h lundi.

Ces sites seront fermés jusqu’au 6 juin.

La province ferme aussi tous les campings dans l’arrière-pays du parc provincial Whiteshell.

Chargement de l’image

La section nord du parc provincial du Whiteshell est sur le coup d'un ordre d'évacuation.

Photo : Source : province du Manitoba

De la neige et de la pluie

Le sud-est et le centre du Manitoba ont reçu beaucoup de précipitations depuis le 1er avril. Dans la région du Whiteshell, les précipitations ont dépassé le précédent record, établi en 1951 selon la province.

Ces pluies se sont ajoutées à un long hiver qui a vu une énorme quantité de neige entre novembre et mars. Les lacs et rivières de la région, comme la rivière Winnipeg, se sont gonflés de toute cette eau.

Un avertissement d’inondation est toujours en vigueur pour la rivière Winnipeg et les lacs du parc Whiteshell où les propriétaires sont appelés à faire preuve de vigilance.

La rivière Winnipeg, qui est alimentée par des voies d’eau en provenance de l'Ontario, où il y a aussi des inondations, devrait atteindre son pic au début de juin et restera élevée pendant plusieurs semaines.

Les automobilistes sont invités à s’informer sur l’état des routes (Nouvelle fenêtre) (en anglais) sur le site Web de la province.

Toutes les fermetures et avertissements précédents sont toujours en vigueur dans les parcs de la province. On peut consulter le site Web  (Nouvelle fenêtre)(en anglais) de la province pour connaître les restrictions concernant l’accès aux lacs et la mise à l’eau des bateaux.

Avec des informations d'Émile Lapointe et d'Emily Brass

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !