•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’acteur Bill Cosby fait face à un nouveau procès

Chargement de l’image

Bill Cosby à sa sortie de prison en juin 2021, en Pennsylvanie

Photo : AP / Matt Slocum

Agence France-Presse

Bill Cosby fait de nouveau face à la justice américaine, cette fois en Californie, où un procès au civil débute lundi contre l'acteur accusé d'avoir agressé sexuellement une adolescente il y a près de 50 ans.

Judy Huth dit avoir été agressée sexuellement en 1974, alors qu'elle n'avait que 15 ans, dans le célèbre Playboy Mansion de Los Angeles, par le comédien qui a incarné pendant des années le père idéal dans le Cosby Show.

Elle affirme souffrir depuis de séquelles psychologiques.

Mme Huth déclare avoir rencontré Bill Cosby durant le tournage d'un film. Selon elle, l'acteur l'a ensuite invitée dans son club de tennis, lui donnant de l'alcool avant de l'emmener dans le Playboy Mansion, où il aurait abusé d'elle.

Une version des faits que nie le comédien de 84 ans, qui a déjà été accusé par des dizaines de femmes d'agression sexuelle.

Libéré en juin 2021

Bill Cosby a notamment été libéré en juin 2021 après l'annulation par la Cour suprême de Pennsylvanie de sa condamnation à un minimum de trois ans de prison pour avoir agressé sexuellement en 2004 Andrea Constand, une femme qui travaillait pour l'Université Temple, à Philadelphie.

Judy Huth avait déposé une plainte au civil le 2 décembre 2014, mais la justice avait suspendu la procédure en raison des poursuites pénales dont Cosby faisait l'objet à l'époque.

La décision de la Cour suprême de Pennsylvanie, puis le rejet d'un recours sur ce dossier à la Cour suprême américaine en mars 2022, ont été vus par beaucoup comme un camouflet pour le mouvement #MeToo contre les violences faites aux femmes.

Vice de procédure

La Cour suprême de Pennsylvanie n'a en effet pas blanchi M. Cosby, mais a annulé la condamnation pour vice de procédure.

Le premier procureur responsable du dossier concernant Andrea Constand avait décidé en 2005 de ne pas poursuivre M. Cosby au pénal, tout en l'incitant à témoigner dans une procédure au civil intentée par la plaignante, ce qu'il avait accepté de faire.

Durant cette audience, l'acteur avait reconnu avoir donné à Mme Constand un sédatif avant d'avoir une relation sexuelle avec elle, selon lui consentie, car elle n'avait pas protesté ou manifesté sa désapprobation, un témoignage qui a ensuite été retenu contre lui lors de son procès pénal.

Le nouveau procès au civil contre Bill Cosby commence à Santa Monica avec la sélection des jurés; les plaidoiries de l'accusation et de la défense démarreront la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !