•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Johanne Deschênes devient la nouvelle mairesse de Sainte-Paule

Chargement de l’image

Les citoyens de Sainte-Paule ont été appelés aux urnes, dimanche, afin d'élire la nouvelle mairesse de leur village (archives).

Photo : Radio-Canada / Marie-Jeanne Dubreuil

Alice Proulx

Les citoyens de Sainte-Paule ont été appelés aux urnes, dimanche, afin d'élire la nouvelle mairesse de leur village. Originaire de Rimouski, Johanne Deschênes a remporté l'élection.

Elle succède à Raymond Carrier, qui a quitté son poste au cours de l’hiver.

Selon Élection Québec, Johanne Deschênes a été élue avec une avance de 53 voix sur son seul adversaire, Marc Robidoux.

« La campagne s’est très bien déroulée. On a été présents et actifs. »

— Une citation de  Johanne Deschênes, nouvelle mairesse de Sainte-Paule

J’étais excitée, j’étais fière que les citoyens se soient mobilisés de la sorte. Il y a quand même eu un haut taux de participation au vote. J’ai senti que les gens étaient motivés et inspirés par cette campagne-là, affirme-t-elle.

Elle ajoute que bon nombre de citoyens ont applaudi le fait qu'une femme de plus se lance en politique.

Chargement de l’image

Johanne Deschênes occupe maintenant le poste de mairesse de Sainte-Paule.

Photo : Gracieuseté : Pascale Thérien

Ça ne me fait pas peur. J’ai beaucoup à apprendre, j’ai de l’ouverture d’esprit et j’ai de l'énergie à y consacrer. Je pense que mes compétences et mes connaissances m’aideront à cheminer à travers ça, soutient Mme Deschênes.

« C’est un nouveau défi et j’espère que je ferai vraiment une différence dans la municipalité de Sainte-Paule. »

— Une citation de  Johanne Deschênes, nouvelle mairesse de Sainte-Paule

Johanne Deschênes a grandi à Amqui, dans la vallée de la Matapédia. À 17 ans, elle est revenue à Rimouski, dans le cadre de ses études, puis elle a joint les Forces armées canadiennes comme policière, poste qu'elle a occupé pendant plus de trente ans.

Mme Deschênes a décidé de revenir au Bas-Saint-Laurent, il y a trois ans, dans le but de se rapprocher de sa famille. Elle est résidente de Sainte-Paule, en Matanie, depuis maintenant deux ans et elle est également directrice générale de l'entreprise matanaise JMN Électrique.

Comme il s'agit, pour elle, d'un tout premier saut dans le monde politique, Johanne Deschênes indique que sa priorité sera de rencontrer les conseillers municipaux afin d'être tenue au courant des dossiers en cours.

Ma priorité, ça va être d’écouter, de recevoir ce qui est déjà là, ce qui a été fait, ce qui a besoin d’être fait, puis partir de là pour prioriser le travail avec les membres du conseil, mentionne-t-elle.

Une rencontre de travail est prévue, à cet effet, le 31 mai.

La communauté, l'environnement et l'optimisation

Lors de la campagne électorale, Johanne Deschênes a misé sur trois axes : l'esprit de communauté, l'environnement et l'optimisation des ressources.

Je souhaite vraiment que les citoyens se rapprochent et qu’on recrée une synergie avec des activités, que ce soit pour les adultes, notre communauté plus âgée ou les jeunes enfants, espère-t-elle.

« Il y a de belles opportunités qui s’en viennent comme l’inauguration de la nouvelle bâtisse pour la municipalité. Ça peut créer une belle opportunité pour une première activité. Il y a plusieurs choses qu’on peut faire. L’été s’en vient, on va en profiter pour se voir. »

— Une citation de  Johanne Deschênes, nouvelle mairesse de Sainte-Paule
Chargement de l’image

Le secteur du lac du Portage se démarque en raison de sa forte concentration de chalets (archives).

Photo : Gracieuseté de Steve Bouchard

En ce qui a trait à l'environnement et à l'optimisation des ressources, elle rappelle que les citoyens de Sainte-Paule sont chanceux d'être entourés de nature et qu'il est important d'en prendre soin.

On est peu de résidents, donc l’idée de prendre de l’expansion, ce n’est pas nécessairement tout le temps d’ajouter de la pression sur les résidents. Comment peut-on travailler l’optimisation de ce qui existe? Y a-t-il des subventions qu’on pourrait prendre pour nous aider à prendre de l’expansion? Je vais vraiment travailler ces volets-là avec l'équipe, ajoute la nouvelle mairesse.

Mme Deschênes estime, par ailleurs, que les citoyens avaient une soif de renouveau et qu'ils souhaitaient voir s'implanter de nouveaux projets.

Ma campagne c’était le désir d’avancer, d'aller de l'avant. Comprendre le passé, c’est important, mais mobiliser son énergie vers le futur c’est beaucoup plus payant, lance-t-elle.

« Il s’est passé beaucoup de choses à Sainte-Paule, plus de côté dramatique, si on veut, avec la situation d’enlèvement, mais tentons de faire parler de nous avec un volet plus positif pour le futur. »

— Une citation de  Johanne Deschênes, nouvelle mairesse de Sainte-Paule
Chargement de l’image

Une alerte Amber a été lancée en septembre dernier à Sainte-Paule (archives).

Photo : Radio-Canada

Mme Deschênes invite, par le fait même, les jeunes à s'impliquer dans la politique municipale afin qu'il y ait une relève et de nouvelles idées au sein du conseil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !