•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Violences dans les Beaches : dix blessés, dont sept policiers

Chargement de l’image

La police à Toronto a ouvert une enquête.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une série d'incidents violents a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi sur la plage Woodbine, dans le quartier des Beaches, à Toronto.

Au cours de plusieurs heures, il y a eu plusieurs incidents, dont une fusillade, une personne poignardée et deux vols à main armée, a déclaré Jeff Bassingthwaite, de la police de Toronto, lors d'un point de presse lundi après-midi.

Le porte-parole affirme que les policiers ont déjà procédé à 19 arrestations en lien avec ces événements et que d'autres arrestations sont à prévoir.

Parmi eux, un garçon de 15 ans et un homme de 20 ans ont tous deux été accusés d'avoir agressé un policier. Un garçon de 17 ans du comté de Simcoe, une fille de 16 ans de Toronto et une fille de 17 ans de Toronto ont tous été accusés de vol qualifié.

14 autres accusations de nuisance publique ont été portées contre les autres suspects, dont l'âge variait de 15 à 24 ans.

La police a déclaré que l'une des victimes par balle était un homme d'une vingtaine d'années, tandis que la victime poignardée était un homme de 18 ans. L'âge de la deuxième victime n'est pas encore connu.

Nuit mouvementée

Selon M. Bassingthwaite, les policiers se sont d'abord rendus à la plage Woodbine parce que des citoyens se sont plaints que des gens allumaient illégalement des feux d'artifice et que certains d'entre eux les dirigaient intentionnellement [...] sur des personnes.

Le policier ajoute qu'à leur arrivée, certains ont dirigé intentionnellement des feux d'artifice en direction des agents. La police a répondu pour protéger le public malgré une foule hostile et des feux d'artifice dirigés contre eux, a justifié M. Bassingthwaite.

La situation aurait rapidement dégénéré. Deux officiers ont été brûlés et blessés aux oreilles lorsque des feux d'artifice ont été lancés sur eux et ont explosé à proximité, tandis qu'un autre officier a été frappé directement au visage par un feu d'artifice et a subi de graves écorchures au visage, aux oreilles et aux yeux, toujours selon M. Bassingthwaite.

Environ au même moment, dit-il, des rapports de fusillades et d'attaques à main armée ont été logés au 911, toujours concernant la plage Woodbine.

En répondant à un appel au sujet d'une fusillade, les policiers ont trouvé un homme blessé par balle. Les ambulanciers l'ont transporté à l'hôpital avec ce que la police a qualifié de blessures graves. De plus, les policiers affirment qu'un homme s'est rendu à un hôpital près de la plage avec des blessures par balle. Ils pensent qu'il a été blessé lors du même incident.

Un autre policier se serait fracturé une jambe en tentant de répondre aux appels liés à la fusillade.

En répondant à un appel au sujet d'une possible attaque au couteau, les policiers affirment avoir trouvé un homme blessé. Il a été transporté à l'hôpital. On ne craint pas pour sa vie, a déclaré M. Bassingthwaite.

Celui-ci ajoute que les policiers ont reçu des rapports de deux vols à main armée aux alentours de la plage.

Sécurité renforcée

La police à Toronto promet d'augmenter sa présence lundi soir dans le secteur de la plage Woodbine à l'occasion des feux d'artifice de la fête de la Reine.

De grandes foules sont attendues pour les feux d'artifice de la Ville de Toronto ce soir. Des agents patrouilleront sur les lieux pour veiller à la sécurité, indique le service de police sur Twitter.

Les traditionnels feux d'artifice de la baie Ashbridges dans l'est de la ville doivent avoir lieu à 22 h.

La police rappelle par ailleurs qu'il est interdit de faire exploser ses propres feux d'artifice. Des policiers et des inspecteurs municipaux seront déployés dans le quartier lundi soir pour faire respecter le règlement.

comportement inacceptable

Le maire John Tory a qualifié les incidents de Woodbine Beach et d'Ashbridges Bay d 'actes criminels et imprudents. Dans une déclaration sur Twitter, le maire dit qu'il continue de recevoir des mises à jour du chef de la police de Toronto, Jim Ramer. C'est un comportement totalement inacceptable et je soutiens la police qui fait tout ce qu'elle peut pour protéger les gens et assurer la sécurité du public, a déclaré M. Tory.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !