•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Saskatoon, le théâtre Persephone fera entendre les voix des communautés LGBTQ+

Chargement de l’image

Les personnes intéressées à soumettre un dossier doivent remettre une présentation du projet au théâtre Persephone avant le 5 juillet.

Photo : Fournie par Tourism Saskatoon

Radio-Canada

À Saskatoon, le théâtre Persephone fait partie des dix troupes participant au projet pancanadien de la compagnie de théâtre vancouvéroise Zee Zee Theatre, qui cherche à faire entendre les voix des dramaturges issus des communautés LGBTQ+.

L’objectif est de mettre en scène cinq pièces, rédigées par cinq dramaturges, qui seront ensuite présentées dans les dix théâtres partenaires, répartis de Whitehorse à Montréal, en passant par Halifax, Vancouver, Winnipeg, Lethbridge et Toronto.

Les dramaturges sélectionnés auront droit à 2000 $ par mois, pendant dix mois, accompagnés de professionnels de l’industrie.

Les personnes trans et queer dans nos communautés peinent à trouver du soutien, explique la directrice artistique de Persephone, Heather Cant. Nous choisissons les histoires que nous racontons et ça n’a pas toujours inclus les voix queer et trans.

Avec six à huit pièces présentées chaque année, Heather Cant espère représenter la région davantage, tant au niveau du public que des créateurs, un défi qui n’a pas encore été relevé, selon la directrice artistique.

Elle ajoute que le soutien financier a généré beaucoup d’enthousiasme au sein des communautés, tout comme le réseau pancanadien qui s’ouvre aux artistes impliqués.

« Il faut que les artistes et le public issus des communautés trans et queer puissent se voir sur scène. »

— Une citation de  Heather Cant, directrice artistique du théâtre Persephone.

Les personnes intéressées à soumettre un dossier doivent remettre une présentation du projet au théâtre Persephone avant le 5 juillet.

Les projets seront développés au début du mois d’octobre.

Avec les informations de Dayne Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !