•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’érosion constatée sur les berges à Chambord

Chargement de l’image

L'heure était au ramassage lundi au Domaine du marais, à Chambord.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Chargement de l’image

Si le niveau du lac Saint-Jean est en baisse depuis quelques heures, les vents ont causé de l’érosion sur les berges de Chambord dans la nuit de dimanche à lundi.

C’est ce qu’a rapporté le maire de la municipalité, Luc Chiasson, en entrevue à l’émission C’est jamais pareil, lundi. La municipalité est d’ailleurs intervenue auprès de résidences de la baie Dorée qui ont été inondées.

Des débris ont également fait leur apparition sur les terrains situés dans le secteur du Domaine du marais, aux abords du lac Saint-Jean.

Chargement de l’image

Le maire de Chambord, Luc Chiasson

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Ce matin (lundi), ça s’est amélioré alors qu’il n’y a plus de vagues. Le lac est beaucoup plus calme et on constate que l’eau commence à redescendre sur les terrains, a précisé le maire de Chambord, ajoutant que des travaux de stabilisation des berges devront être effectués.

Selon Rio Tinto, gestionnaire du réservoir hydraulique du lac Saint-Jean, le niveau a commencé à descendre dimanche soir après avoir atteint un pic de 18,25 pieds au cours de la fin de semaine. Il est toujours en baisse à l’heure actuelle.

Luc Chiasson n’a pas caché que la colère et l’inquiétude augmentent chez ses citoyens à l’égard de la multinationale concernant sa gestion du plan d’eau.

Chargement de l’image

Le haut niveau du lac Saint-Jean a laissé plusieurs débris sur les plages, comme ici à Chambord.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

C’était prévisible avec la neige qu’on avait reçue, avec le couvert de neige qu’on avait. Je ne comprends pas comment ça se fait que Rio Tinto était pas capable de prévoir et d’avance ouvrir les vannes, a plaidé une riveraine rencontrée à Chambord lundi.

Nous ce n’est pas une résidence annuelle, on ne demeure pas ici à l’année, c’est moins pire. Pour les gens qui ont des dommages, où ils demeurent à l’année, c’est moins plaisant, mais nous c’est un chalet d’été seulement, a un indiqué un autre riverain.

Le maire de Chambord a aussi mentionné que des demandes pourraient être faites auprès de la multinationale. Ça pourrait être des demandes d’aide pour justement faire le nettoyage par exemple des berges. Naturellement, considérant l’ampleur on va avoir besoin d’aide autant pour aider les citoyens et également monétaire, a-t-il souligné.

Chargement de l’image

De l'érosion était bien visible lundi à certains endroits autour du lac Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Des évacués réintégrés à Saint-Félicien

À St-Félicien, deux familles évacuées dans le secteur du Bôme, près de la rivière Mistassini pourront réintégrer leur demeure. Une cinquantaine de résidences du secteur sont toujours privées d’eau potable et sont aux prises avec des refoulements d'égouts. La Ville continuera d’offrir du soutien aux citoyens touchés par ces inondations.

L’eau est quand même encore haute. On va continuer à fournir de l’eau et des toilettes chimiques probablement pour une semaine, a mentionné le maire Luc Gibbons, qui a aussi été interpellé par ses citoyens concernant la gestion de Rio Tinto.

Par ailleurs, les prévisions météorologiques s'annoncent encourageantes au Lac-Saint-Jean pour les prochains jours. Selon Environnement Canada, il n'y aura pas d'épisode de grands vents sur le territoire dans les trois prochains jours. Cette période sera aussi marquée par la présence du soleil et l'augmentation des températures. De la pluie est toutefois attendue d'ici la fin de la semaine

La rivière Ouiatchouan, au Lac-Saint-Jean, et la rivière aux Sables, au Saguenay, demeurent sous surveillance par la sécurité civile.

Avec des informations de Béatrice Rooney et Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !