•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des boîtes-repas en solidarité au peuple ukrainien

Chargement de l’image

Chantal Brodeur, Bohdana Zwonoka et Janick Martin mettent la main à la pâte.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Radio-Canada

Parce que la guerre en Ukraine fait de nouvelles victimes chaque jour et que les besoins sont grandissants : des femmes de la région s'allient pour lancer des boîtes-repas. Deux d'entre elles ont puisé dans leur culture pour offrir des plats typiquement ukrainiens afin de recueillir des dons pour la Fondation Canada-Ukraine.

Lorsque la guerre en Ukraine a débuté, il était hors de question pour Chantal Brodeur de rester les bras croisés. Je me suis dit : de quelle façon je peux aider avec ce qui se passe ?, mentionne-t-elle. D’où est venue l’idée de lancer des boîtes-repas. Pour y arriver, cette dernière s'est associée à une entreprise régionale de transformation alimentaire, Les Fermes PB.

Chargement de l’image

L'idée est de proposer des mets typiquement ukrainiens.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Moi du jour au lendemain j'ai perdu 95 % de ma business. Ce n'est que de la business. Ça m'a complètement chaviré de juste figurer que les gens perdent leur vie de cette façon-là. Pour moi, c'est un drame humain, raconte la propriétaire de l'entreprise, Janick Martin.

C'était très important pour nous d'avoir un comité de gens qui vraiment connaissent, et qui sont en mesure de développer un menu ukrainien , mentionne Mme Martin. C'est ainsi que l'équipe a trouvé Bohdana Zwonoka qui fait le pont entre les Ukrainiens et cette nouvelle initiative. Plus la guerre durera, plus les besoins vont être encore plus urgents et même lorsque la guerre se terminera, il faut penser à la reconstruction du pays, raconte la Québécoise d'origine ukrainienne.

Chargement de l’image

Une cheffe ukrainienne est derrière le menu.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

La campagne de financement commencera lundi sur le site Internet des Fermes PB, pour une durée de trois semaines. Chaque boîte repas peut nourrir deux personnes et se vend 60 $. Tous les profits iront à la fondation Canada-Ukraine. La communauté ukrainienne du Québec a besoin du soutien des Québécois , pense Mme Brodeur.

« Je pense que le fait que ce soit un geste nourricier c'est quelque chose de très symbolique. Lorsqu'on mange, on nourrit, on peut nourrir une nation de bien des façons. »

— Une citation de  Bohdana Zwonoka, Québécoise d'origine ukrainienne

Si ce projet s’avère un succès, Mme Brodeur n'exclut pas de répéter l'expérience plus tard durant l’été.

D'après le reportage de Titouan Bussiere.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !