•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 800 gymnastes en compétition à Rivière-du-Loup

Chargement de l’image

L'une des 800 gymnastes présentes à Rivière-du-Loup, photographiée durant son numéro.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Plus de 800 gymnastes en provenance des quatre coins du Québec sont à Rivière-du-Loup depuis vendredi pour la 11e édition du Challenge des régions. Cette compétition, un événement d’envergure très attendu par les jeunes, amène aussi d’importantes retombées pour l’industrie touristique.

Âgées de 9 à 20 ans, les gymnastes concouraient en équipe pour leur région. Avec les championnats provinciaux, le Challenge des régions fait partie des grandes compétitions provinciales organisées dans cette discipline.

Les jeunes y prenant part en étaient donc très fières ce week-end. C’est le cas d’Adèle Perreault, une athlète de Rimouski, qui en est à sa première année dans la catégorie R5. Elle se souviendra d'ailleurs longtemps de sa participation au Challenge des régions. C'était vraiment un exploit pour moi!, lance-t-elle, heureuse.

Chargement de l’image

Une gymnaste, de dos, s'apprête à commencer son numéro lors de la 11e édition du Challenge des régions.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Angélique Dion Saint-Amant, une gymnaste venue de La Pocatière, avoue ne pas être habituée à s'élancer devant autant de spectateurs. Pour elle, l’événement était aussi une occasion de regarder ses consœurs à l’œuvre. C'était vraiment intéressant de voir comment les autres compétitionnent, explique-t-elle avec satisfaction.

Alors que les jeunes gymnastes de la région n’ont pas eu à se déplacer bien loin pour vivre cette expérience, d'autres ont dû parcourir plusieurs centaines de kilomètres pour y participer.

Chargement de l’image

La levée des mesures sanitaires a permis aux participantes ainsi qu'à leurs accompagnateurs d'assister aux compétitions sans avoir à porter le masque.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

C'est le cas des membres de la délégation de l'Abitibi-Témiscamingue. Même s'ils ont dû traverser la province d'ouest en est, entraîneurs et gymnastes étaient tout sourire sur les plateaux de compétitions.

« Elles sont dans un sport de compétition. Ce qui est intéressant c'est de se mesurer aux athlètes de la province dans leurs catégories respectives. Ça, ça fait tout leur bonheur! »

— Une citation de  Karine Nolet, entraîneuse de la délégation de l'Abitibi-Témiscamingue

D’ailleurs, le fait que cet événement soit organisé sans restriction sanitaire est bien loin d’être passé inaperçu tout au long du week-end. Pour plusieurs athlètes, il s’agissait d’une première compétition sans masque en un peu plus de deux ans.

Chargement de l’image

Au-delà de l'aspect compétitif de l'événement, le Challenge des régions permet aux gymnastes en provenance des quatre coins du Québec de se côtoyer, le temps d'un week-end.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Souvent, on était essoufflées à faire nos compétitions avec nos masques!, commente Charlotte Lacharité, gymnaste de la délégation de l'Abitibi-Témiscamingue.

Des bénéfices pour la santé… et pour Rivière-du-Loup

Pour les organisateurs de l'événement, la compétition aura permis de motiver les jeunes à faire du sport. Elle aura permis aussi d'attirer de nombreux visiteurs dans la région de Rivière-du-Loup.

Chargement de l’image

Le Stade Premier Tech de Rivière-du-Loup accueillait les participantes de vendredi à dimanche. Comme en témoigne ce cliché, elles sont nombreuses à avoir répondu à l'appel. Plusieurs participantes sont d'ailleurs venues accompagnées de leurs parents.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Plusieurs parents ont profité de la longue fin de semaine pour accompagner leurs enfants au Bas-Saint-Laurent. Les hôtels sont pleins et les restaurants roulent, se réjouit Karine Malenfant, membre du comité organisateur du Challenge des régions. Après deux ans de pandémie, elle croit que ce coup de pouce est le bienvenu pour les commerçants.

On est bien conscients que pour l'industrie touristique, ça a été difficile, note Mme Malenfant.

Durant les trois  jours de compétitions, près de 500 médailles auront au total été décernées, et ce au grand plaisir des athlètes et des accompagnateurs.

D'après le reportage de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !