•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une course pour maintenir des coeurs en vie

Une famille formée d'un couple et de leurs enfants participe à une course annuelle pour les enfants transplantés cardiaques.

Seul, en groupe ou en famille : toutes les combinaisons étaient au menu de la 6e course annuelle pour les enfants transplantés cardiaques.

Photo : Radio-Canada / Sofiane ASSOUS

Sofiane Assous

Une ambiance des grandes compétitions régnait à la ligne de départ de la 6e course annuelle pour les enfants ayant subi une greffe de coeur. Les 150 coureurs alignés pour la course « Big Gifts for Little Lives » au parc Rundle d'Edmonton voulaient ainsi soutenir la recherche pédiatrique sur la transplantation du cœur.

Seul, en groupe ou en famille : toutes les combinaisons étaient au menu de cette course de 5 km qui se voulait aussi familiale.

Une trentaine de personnes de partout au Canada ont également tenu à participer à cette épreuve de façon virtuelle.

La course a de nouveau eu lieu en personne après deux années passées dans un format virtuel à cause de la pandémie de COVID-19.

Lindsay Kemp, en entrevue à l'extérieur.

Lindsay Kemp, une des organisatrices de la course, mène un combat quotidien pour soutenir la recherche sur la greffe cardiaque pour enfants.

Photo : Radio-Canada / Sofiane ASSOUS

Lindsay Kemp et Christine Post sont les deux initiatrices de cette course, mais elles sont aussi deux mères dévouées à la cause des enfants ayant subi une greffe du cœur.

Pour aider à faire progresser la recherche, elles organisent annuellement une course à Edmonton pour ramasser des fonds pour la Fondation de l'Hôpital pour enfants Stollery (Nouvelle fenêtre).

La première course a eu lieu en 2016. Elle a accueilli environ 300 coureurs et a permis d'amasser 60 000 $.

Tout l'argent récolté lors de cet événement va à la recherche sur les transplantations cardiaques pédiatriques, affirme Lindsay Kemp. Au cours des six dernières années, nous avons récolté plus de 250 000 $ de dons, confie-t-elle fièrement.

Cette année, les deux mères ont amassé 25 000 $ pour la fondation. La course de dimanche a recueilli 15 000 $ en dons.

Un événement familial

Un kiosque de vente de souvenirs à la 6e course annuelle pour les enfants ayant subi une greffe cardiaque tenue à Edmonton, le 22 mai 2022.

Tout est mis en oeuvre pour réussir la reprise en personne de la course annuelle pour les enfants ayant subi une greffe cardiaque et inciter les gens à participer.

Photo : Radio-Canada / Sofiane ASSOUS

De la musique, des kiosques de souvenirs et des restaurants ambulants étaient aussi présents pour égayer l'événement et y apporter une ambiance familiale.

Les vendeurs reverseront 25 % de leurs profits à la Fondation de l'Hôpital pour enfants Stollery.

Implication de sportifs professionnels

Brandon Toal en entrevue à l'extérieur.

Brandon Toal, un coureur professionnel, veut absolument marquer sa solidarité avec son entraîneur.

Photo : Radio-Canada / Sofiane ASSOUS

Prenant part pour la première fois à cette course, Brandon Toal, un sportif professionnel, veut marquer sa solidarité avec son entraîneur.

Je participe à cette cause parce que mon entraîneur a un neveu qui a subi deux transplantations cardiaques. Il a six ans. Alors je veux courir pour soutenir mon entraîneur, déclare le coureur de marathon.

« C'est une bonne opportunité de courir avec mes coéquipiers, c'est très amusant. Surtout quand c'est pour une bonne cause. »

— Une citation de  Brandon Toal, coureur professionnel

La première greffe de cœur au Canada a été l'œuvre du chirurgien Pierre Grondin. La transplantation a été réalisée le 31 mai 1968 à l'Institut de cardiologie de Montréal.

Avec les informations de Charles Delisle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !