•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle veille de tornade en Estrie

Un arbre endommagé.

Des arbres ont été endommagés samedi soir dans certains secteurs de l'Estrie.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Radio-Canada

Pour une deuxième fois en deux jours, Environnement Canada a publié une alerte d'orages violents qui pourraient mener à la formation de tornades dimanche en Estrie.

Après avoir été relativement épargné par la tempête d'hier, le sud du Québec fera partie des régions les plus touchées dimanche.

Le plus fort est passé au nord du fleuve, tandis que le sud a reçu des averses et un peu de grêle à certains endroits, ce qui aurait pu occasionner des petits problèmes. Donc, l'Estrie n'a pas subi le pire hier, mais aujourd'hui, c'est vraiment plus au sud que des orages potentiellement violents pourraient se développer au courant de la journée, explique Simon Legault, météorologue chez Environnement et Changement climatique Canada.

« On a quand même une vigilance à assurer pour vous aujourd'hui. Il faut faire attention parce que ça pourrait se mettre à être un peu plus problématique. »

— Une citation de  Simon Legault, météorologue chez Environnement et Changement climatique Canada

Les conditions devraient se détériorer en soirée, prévoit Environnement Canada.

Les alertes sont émises quand on voit que c'est en train de se générer, que ça se dirige vers une région précise, ajoute Simon Legault.

Le météorologue souligne que le début de la semaine s'annonce plus calme puisque les températures devraient se situer en deçà des normales saisonnières.

Peu de dommages en Estrie samedi

Alors que de nombreuses régions du Québec et de l'Ontario ont subi des dégâts considérables vendredi, l'Estrie n'a pas été ravagée par les orages qui ont déferlé.

On a eu une très forte ligne d'orages qui s'est déplacée sur le nord du fleuve Saint-Laurent : c'est là qu'on a constaté les plus gros dommages. Au sud, on a quand même eu des cellules d'orages qui ont laissé de la grêle par endroits, de fortes rafales aussi, a fait savoir Simon Legault.

Le météorologue a d'ailleurs des réserves quant aux statistiques recueillies durant la tempête par Environnement Canada, qui faisaient état de rafales à plus de 150 km/h sur le lac Memphrémagog.

On doute de la force des vents parce que ça aurait eu des impacts beaucoup plus considérables que ce qu'on constate aujourd'hui. Peut-être que les rafales ont été mal enregistrées par les appareils. Ailleurs au Québec, les amas d'orages les plus importants ont généré des mesures de 120 à 130 km/h. [...] C'est plus plausible. Certaines stations comme celle du lac Memphrémagog ont peut-être mal réagi.

« Il y a quand même eu des rafales plutôt intenses, mais pas du niveau qu'on a enregistré.  »

— Une citation de  Simon Legault, météorologue chez Environnement et Changements climatiques Canada

Le spécialiste estime plutôt que la vitesse du vent a oscillé entre 70 et 100 km/h dans ce secteur.

Des pannes de courant sont aussi survenues samedi soir en Estrie. En fin d'avant-midi dimanche, près de 1000 clients étaient toujours privés d'électricité dans la région. La forte majorité des pannes répertoriées par Hydro-Québec sont situées dans la MRC de Memphrémagog, particulièrement dans les environs de Stanstead.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !