•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pannes de courant : 24 heures dans le noir

Chargement de l’image

La chute d'un arbre a sévèrement endommagé la piscine d'une résidence de la rue Louis de France dans le secteur Saint-Louis-de-France à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Radio-Canada

La Mauricie et le Centre-du-Québec n’ont pas été épargnés par les violents orages qui se sont produits samedi en début de soirée. Des vents violents ont déraciné de nombreux arbres. 24 heures plus tard, des milliers d’abonnés étaient toujours privés d’électricité.

Au plus fort de la tempête hier, Environnement Canada a enregistré des rafales de 128 km/h à Shawinigan et de 96 km/h à Trois-Rivières. L’orage, qui a commencé à l’heure du souper, a occasionné de fortes pluies et parfois même de la grêle.

À 17 h dimanche, de nombreux foyers étaient toujours plongés dans le noir. 141 pannes de courant étaient encore dénombrées en Mauricie et 18 au Centre-du-Québec. Un total de 9481 foyers étaient toujours privés d'électricité, dont certain depuis plus de 24 heures.

Les autorités signalent de nombreux arbres tombés sur des fils électriques. Certains poteaux d’Hydro-Québec sont également tombés. À Bécancour, une ligne complète de poteaux s’est affaissée samedi. Elle a toutefois été remise en place depuis.

À Bécancour, plusieurs commerçants du Marché Godefroy ont été contraints de jeter leurs produits dont la fraîcheur n'était plus garantie à cause de la panne d'électricité.

Chargement de l’image

Les poteaux électriques qui étaient tombés ont été remis en place sur le boulevard de Port-Royal à Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Les services du câblodistributeur Cogeco ont eux aussi été affectés. Au plus fort de la crise, quelque 4500 clients de Maskinongé, Louiseville, Saint-Léon-le-Grand, Yamachiche, Saint-Barthélemy, Saint-Cuthbert, Saint-Justin, Trois-Rivières, Champlain, Saint-Luc-de-Vincennes, Batiscan, Saint-Stanislas-de-Champlain et Sainte-Anne-de-la-Pérade n'avaient plus de service.

Dégâts comsidérables

Au club de golf Du Moulin de Trois-Rivières, secteur Saint-Louis-de-France, plus de 200 arbres sont tombés alors que de nombreux golfeurs étaient sur le terrain.

Chargement de l’image

Le Domaine scout Saint-Louis-de-France a une fois de plus été éprouvé par la tempête de samedi.

Photo : Facebook/Domaine scout

Toujours dans le secteur Saint-Louis-de-France, le Domaine scout a une fois de plus été éprouvé. Plusieurs centaines d’arbres ont été déracinés. Sur sa page Facebook, l'organisation prévient qu'elle sollicitera de nouveau l'aide du public.

Le tout s'est produit à seulement cinq semaines du début des camps, sans parler des 89 écoles qui doivent nous visiter au fil des quatre prochaines semaines, a souligné son directeur général intérimaire, Sébastien Johnson, qui a mentionné que 6000 jeunes fréquenteront les lieux au cours des prochains mois.

Chargement de l’image

Un arbre est tombé sur l'école Beauséjour de Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Un arbre est aussi tombé sur l'école Beauséjour de Bécancour sans toutefois créer de dommages sérieux. Les émondeurs, qui reçoivent des appels de partout en région, sont débordés.

[Samedi], on avait un arbre au milieu de la rue qui bloquait carrément une route. Ça fait qu’on y va [en collaboration] avec la Ville, avec ceux qui manquent de courant, on essaie d’y aller graduellement, a expliqué Yan Duval, émondeur et copropriétaire de la firme Duval services d'arbres.

Chargement de l’image

Des arbres sont tombés sur les fils électriques à plusieurs endroits dans le secteur Saint-Louis-de-France.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Chargement de l’image

Les arbres brisés qui touchent les fils électriques compliquent le travail des équipes d'Hydro-Québec qui tentent de rétablir le courant aux quatre coins de la région.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !