•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec réussi

Chargement de l’image

Des répétitions ont eu lieu toute la fin de semaine sur le campus principal de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Après deux ans d'absence, les musiciens ont regagné le campus de l’Université de Sherbrooke, cette fin de semaine, dans le cadre du Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec.

Ce sont 3 500 musiciens de 105 ensembles distincts qui ont répondu présents pour cette 93e année, qui a été couronnée de succès selon l'équipe d'organisation. Tout près de 150 prestations musicales ont été présentées au cours du week-end.

De retrouver les jeunes, d'entendre la musique, de les croiser, c’est vraiment exceptionnel¸ ça nous rebranche sur pourquoi on fait ce qu’on fait , mentionne la directrice du Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec, Claudine Roussel.

Il était pour le moins risqué pour les administrateurs de l'événement de choisir un retour cette année, à un moment où l'incertitude pandémique était à son comble. L'événement a d'ailleurs connu une baisse de participation d'environ 40 % cette année.

« Pour tout le monde de la musique, ça a été difficile. On est un des rares festivals qui a fait le pari d'être en personne. »

— Une citation de  Claudine Roussel, directrice du Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec

Malgré tout, les profs y ont tenu, les musiciens ont voulu continuer, faire leur répétition, bâtir leur répertoire, on le voit sur leur visage depuis le début de la fin de semaine, on voit qu’on a bien fait de faire ce pari-là pour leur donner cette place aujourd’hui, ajoute Mme Roussel.

Ce retour a eu un effet curatif pour les participants, qui se sont ennuyés de se côtoyer de la sorte. Le groupe a logé aux résidences de l'Université de Sherbrooke pendant le festival.

« On nous a offert un festival à la hauteur des grandes années. »

— Une citation de  Noëlline Banville, directrice musicale des harmonies du Mistral de Mont-Joli

« C'est un honneur, parce qu'on travaille toute l'année sur ce grand projet. »

— Une citation de  Lina Schebbani, participante

C'est ma 30e année, soit comme élève, soit comme enseignant. Particulièrement cette année, après une pandémie et une relâche de deux ans, les jeunes sont vraiment motivés à recommencer à faire des concerts et des concours. [...] Ce sont des souvenirs dont mes élèves vont se rappeler toute leur vie. Ce sont des occasions magiques de rencontrer les élèves des autres écoles, a fait savoir Jean-Philippe Magny, enseignant en musique.

Nouveautés appréciées

Cette année, plusieurs nouveautés attendaient les amateurs d'harmonies et d'orchestres symphoniques. Notamment, une billetterie en ligne, une application mobile, la webdiffusion des concerts ainsi que des classes de maîtres permettant aux ensembles d’avoir accès à une clinique immédiatement après leur prestation on fait leur apparition.

Nos membres nous en faisaient la demande depuis quelques années et la logistique d’implantation de ce type d’activité était complexe dans un festival à pleine capacité. Cette édition 2022 était le meilleur moment pour intégrer enfin cette classe et voir sa viabilité à long terme, a fait savoir par communiqué Hugues Thériault, le président du comité organisateur du festival.

L'équipe d'organisation est déjà de retour à la table à dessin pour préparer l'an prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !